- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Halal : il rejette les certifications de la mosquée de Paris et d’Evry

Abou Anas est un jeune prédicateur très apprécié pour les conférences qu’il donne tous les dimanches en région parisienne face à un parterre de plusieurs dizaines (voire centaines parfois) de musulmans. Le 1er août dernier, il abordait le ramadan et la façon dont le musulman doit le préparer. Le début de son discours porte sur « la catégorie du ventre » et de ces musulmans qui préparent avant tout leur frigo à l’approche du mois de ramadan. La question du halal est abordée. Verbatim (et plus bas le lien pour écouter la conférence).

Tout le monde aujourd’hui sait que le ramadan, c’est un business. Les musulmans d’aujourd’hui sont vraiment naïfs. Il voit écrit « halal », il mange il achète. Il voit chez Carrefour, il voit juste écrit h-a-l-a-l, stop. Même si ce n’est pas certifié par un organisme, une mosquée ou n’importe. D’ailleurs certaines sociétés qui certifient, faut faire attention, faut pas manger n’importe quoi, c’est une adoration de manger halal. Faites très attention pendant ce mois. Beaucoup de pères de famille vont à Carrefour : il voit qu’il y a écrit halal, ça y est. Il ne se pose pas de question. Attends y a marqué « halal » !

Mais qui aujourd’hui dit, quand tu vas lui demander si c’est halal, dans une sandwicherie ou autre, il dit « c’est haram » (illicite). Tout le monde dit « c’est halal ». Il peut vendre de l’alcool, il ne fait pas la salat (prière), il ne fait pas la jumu’a (prière du vendredi), mais toute la terre va dire que c’est halal. Pourquoi ? Parce que derrière y a de l’argent à se faire. Carrefour l’a compris, Champion. Tout le monde, tout le monde va s’y mettre. Dans les mois à venir, même dans les années à venir, il n’y aura pas un magasin qui ne vendra pas du pseudo-halal ou du vrai halal.

Méfiez-vous. Méfiez-vous. Moi en ce qui me concerne, et ça ne regarde que moi, le certificat de la mosquée de Paris et de la mosquée d’Evry-Courcouronnes, je ne mange pas. Je ne le mange pas pour la seule raison, c’est qu’ils n’ont pas leurs propres contrôleurs. Ça ne regarde que moi. Je ne suis pas en train de donner une opinion et de dire n’allez pas manger là-bas. Mais je vous le dis. Quand même ! le musulman a un cerveau, il réfléchit. Ce n’est pas parce qu’il y a un tampon, que c’est marqué mosquée ou autre, ça y est. Aujourd’hui, je vous ai dit, c’est devenu un commerce. Soyez intelligents, faites quelques recherches et vous verrez par vous-mêmes.

Pour écouter l’intégralité de la conférence, cliquez sur le lien suivant : Prépare-toi pour le ramadan [1] (mp3)
Visitez le site : http://dourous.net [2]

Dans un reportage de France 24, Adel Gastel, le journaliste, demande au recteur de la mosquée d’Evry si c’est l’organisme de certification qui lui est rattaché qui contrôle l’entreprise via ses propres contrôleurs. Réponse claire du recteur : non, mais il fait confiance à ses partenaires, c’est une question de moralité et d’honnêteté. Et A. Gastel de conclure : il y a donc un risque de conflits d’intérêts.

Pour rappel, Quick a choisi opportunément des sociétés certifiées – mais pas contrôlées – par les organismes de certification rattachés aux mosquées d’Evry et de Paris et a même approché AVS, puis n’a plus jamais donné suite. Pur hasard. De même, Fleury Michon, Maggi, Herta (Nestlé), Zakia Halal, KFC, etc. sont certifiés, mais pas contrôlés par ces deux organismes.