- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Sur France 3, une banque marocaine va faire sa pub

Chaabi Bank publicité France 3
Capture d’écran du spot TV de la Chaabi Bank [1]

La France commence à s’accepter. Même si elle est prise régulièrement de spasmes identitaires qui la poussent à se recroqueviller et à convoquer un passé où chacun était blanc, catholique et français depuis plusieurs générations, la France se sait aussi plurielle et, au fond, s’en accommode assez bien. Avec le mois de ramadan, c’est le fait musulman qui a occupé un mois d’août traditionnellement creux. On a vu à la télé, lu dans la presse, entendu à la radio des musulmans, banalement français, raconter leur ramadan. Et on s’est rendu compte que la France, c’est aussi eux.

Ce matin, avec l’annonce officielle du passage de quatorze nouveaux restaurants au prétendu “halal”, et surtout les chiffres exceptionnels réalisés, ainsi que les 200 créations d’emplois (550 à terme) – certes à relativiser vu que c’est du fast-food -, on découvre une autre réalité : le halal, loin de poser problème en France, est source de croissance. Les musulmans veulent consommer halal et en consommant halal favorisent la croissance et l’emploi. Dans le cas de Quick, on peut en discuter. En revanche, les cas de Duc à Saint-Bauzilé et à d’Isla Délice à Neulise où au total 200 emplois ont été soit sauvés soit créés sont emblématiques. Sans parler de toutes ces entreprises qui ont réussi à traverser la crise et à limiter leurs pertes grâce au halal.

Autres signes qui ne trompent pas : les campagnes d’affichage de Reghalal [2], d’Isla Délice [3] ou plus récemment celle du Secours islamique [4] n’ont pas provoqué de véritables polémiques, sinon quelques soubresauts inaudibles de l’extrême droite, qui cette fois n’a pas réussi à mobiliser autour d’une islamisation fantasmée de la France. C’est donc dans ce contexte-là qu’est lancée dès demain une nouvelle campagne publicitaire qui sera diffusée sur France 3.

Cette campagne, à l’initiative de la Chaabi Bank, filiale française du groupe Banque Populaire du Maroc, ne s’adresse pas aux musulmans à proprement parler. Elle a pour but de promouvoir les activités de la banque et de ne plus se cantonner au simple transfert d’argent au Maroc. La cible est évidemment d’abord la clientèle traditionnelle de la Chaabi Bank, les fameux MRE, et les Français d’origine marocaine. D’où le spot TV qui sera non pas aux couleurs du Maroc, mais aux couleurs de cette clientèle, ce qui est sensiblement différent. Concrètement, ce spot, réalisé par l’agence SOPI [5], sera diffusé pendant trois semaines avant et après les éditions régionales du journal télévisé de France 3 dans plusieurs régions de France, soigneusement choisies. Il devrait être diffusé environ 200 fois. Dernière précision, de taille : les produits proposés par cette banque ne seront pas, au moins dans un premier temps, des produits conformes à la finance islamique. Ce seront des produits traditionnels, qui n’intéresseront pas ceux qui respectent les principes islamiques de prohibition de tout ce qui touche à riba (intérêt, usure). Cela dit, on peut penser que la diffusion de ce spot devrait contribuer à décomplexer tous ces établissements bancaires qui rêvent, à l’instar de la grande distribution, de capter l’épargne des musulmans en France – et Dieu sait qu’elle est colossale -, mais qui demeure très frileuse. Après les instructions fiscales publiées la semaine dernière dans le Journal officiel [6], on peut penser que cette campagne favorisera par ricochet l’installation de la finance islamique en France.