- Economie islamique - https://www.al-kanz.org -

Le torchon brûle entre Quick et la mosquée de Paris

Lundi 31 août, Abdelghani, lecteur d’Al-Kanz, nous interpelle suite à l’article consacré aux propos d’Abou Anas, lequel affirme rejeter les certifications des organismes liés respectivement aux mosquées d’Evry et de Paris. Dans son long commentaire [1], il explique avoir contacté la SFCVH, partenaire de la mosquée de Paris, pour demander quelques éclaircissements. Parmi les réponses de son interlocuteur, voici celle concernant Quick :

Question (Abdelghani) : Un Quick dit halal va ouvrir près de chez moi, il me semble que vous êtes l’organisme certificateur. Pouvez me garantir que la viande (poulet, bœuf, dinde) est halal?
Réponse (SFCVH) : Non, je vous le déconseille. Pour la simple et bonne raison, que Quick refuse de prendre la viande chez nous, nous leur livrons que le poulet et encore, nous ne savons pas si ce poulet est en contact avec d’autre matière illicite dans le fast-food. Donc, je vous déconseille d’y aller. Nous avons actuellement un litige avec eux.

Question (Abdelghani) : Mais vous rendez vous compte du nombre de frères et sœurs qui mangent pensant que c’est halal?
Réponse (SFCVH) : Écoutez, nous allons nous en occuper, c’est en cours

Rappelons que Quick se fournit en viande auprès de deux entreprises dont l’une est certifiée – mais pas contrôlée – par la SFCVH. Ces deux réponses peuvent donc surprendre, et surprennent ; d’autant plus que, pendant les huit mois de ce que Quick appelle la “phase d’expérimentation”, la SFCVH expliquait que la viande vendue à Quick est bien halal et certifiée par ses soins. On pourrait penser que ces réponses ne sont pas celles d’un représentant de la SFCVH et que Abdelghani est peut-être un troll. Eh bien non.

Lors d’une interview aujourd’hui avec une journaliste de l’agence de presse Associated Press, cette information nous a en effet été confirmée. La SFCVH a bien l’intention de régler quelques comptes avec Quick à qui il est reproché de ne pas respecter le halal. Selon le porte-parole de la SFCVH, Quick se fournirait bien en viande halal, mais tout le reste est douteux, vu que le restaurant n’est pas contrôlé. Et d’évoquer les pains, les sauces, etc. qui ne sont pas contrôlés. La remarque est pertinente. C’est d’ailleurs à cet effet que nous avions consacré dès décembre 2009 un article pour insister sur la nuance entre un restaurant certifié halal et un restaurant qui commercialise de la viande halal (lire Quick n’est pas halal [2]).

Mais là encore, on ne peut que s’étonner de cette réaction tardive… et contradictoire avec la posture toute nouvelle adoptée à l’égard de KFC, puisque juste après avoir fustigé Quick ce porte-parole n’aurait pas tari d’éloges sur le sérieux de KFC. Opportunément, puisque depuis le 9 juillet 2010, les restaurants KFC se targuent d’un nouveau certificat, délivré cette fois par la SFCVH, laquelle a décidé de couvrir l’AFCAI (voir Pour couvrir l’AFCAI, KFC non halal sollicite la mosquée de Paris [3]).

Contactée par nos soins, Valérie Raynal, responsable communication chez Quick, que la société a bien été informée mais de façon informelle et non officielle. SFCVH et la mosquée de Paris ne leur auraient pas encore fait part de leurs griefs. Quick n’est donc pas courant, mais le monde entier si, puisque la dépêche de l’Associated Press a été publiée il y a quelques heures. Au moment où nous écrivons cet article, on compte pas moins de 3 000 sites anglo-saxons ayant diffusé la dépêche, dont les plus grandes sites d’informations américains, dont Yahoo.com [4], CBSnews [5] ou encore ABCnews [6]. Voilà donc un rebondissement inattendu dans ce qui se profile comme étant une “affaire Quick”.