- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Abattage rituel : Nicolas Sarkozy approuve

Qui ne dit mot consent. Depuis plusieurs années, les associations de protection animale, celle de Brigitte Bardot, en tête veulent la fin de l’abattage rituel. Si elles se gardent bien d’attaquer bille en tête la filière casher, elles foncent tête baissée contre l’abattage halal. Il y a peu Claude Guéant, actuel secrétaire général de l’Élysée et mentor de Nicolas Sarkozy, s’est fendu d’une lettre pour répondre à un appel collectif signé par plusieurs associations. La réponse est de la même teneur que les précédentes lettres envoyées par le gouvernement ou la présidence. C’est même une « non-réponse du président », comme le note la Fondation 30 Millions d’Amis [1].

Abattage rituel - Sarkozy

Abattage rituel - Sarkozy

La ligne choisie par le président est la même depuis plusieurs années : toujours répondre aux sollicitations de Brigitte Bardot et consorts, mais sans jamais dire clairement qu’il compte bien faire respecter les lois française et européenne en matière d’abattage rituel (voir Nicolas Sarkozy répond à Brigitte Bardot [2] et Bardot à Sarkozy : « Eh bien tranchez maintenant ! » [3]) ; ce qui agace au plus haut point Mme Bardot. En mars dernier, dans une lettre adressée au ministre de l’Alimentation, Bruno Le Maire, elle n’hésita pas l’interpeler en ces termes :

« Vous êtes aussi nul et inutile que votre prédécesseur ! […] Votre lâcheté n’a d’égale que votre inutilité ! […] Après les promesses réitérées et non tenues de votre Président et les réactions frileuses de poules mouillées de tous ses ministres, je n’attends plus rien de ce gouvernement mais je vous somme d’assurer ce pourquoi vous avez été élu même si vous n’avez jamais eu le courage d’aller sur place voir l’enfer des abattoirs. »

Source : Fondation Bardot [4]

Mme Bardot est une récidiviste en colère. Elle est d’autant plus en colère que Brice Hortefeux a assuré, le 6 septembre dernier, à la communauté juive qu’il pèsera de tout son poids pour que l’Europe ne prenne pas de dispositions pouvant nuire à la filière casher (voir : Abattage casher : le CRIF appelle au lobbying [5]). On aurait pu s’attendre après cette sortie publique du ministre de l’Intérieur et des Cultes à une réprobation enflammée de celle qui n’hésite pas à réprimander le président comme on tire les oreilles à un enfant. Mais non, Mme Bardot s’en tient au halal, le casher elle n’y fait presque pas référence – même si elle ne l’oublie pas et qu’elle sait qu’il pose autant sinon plus de problèmes que le halal, selon sa vision des choses.

Last but not least, Brigitte Bardot, qui semble avoir plus d’un tour dans son sac, envisage de se présenter à l’élection présidentielle. Son objectif est de faire plier Nicolas Sarkozy, lequel ne pliera jamais, surtout après les déclarations de son ministre. Au fond, Brigitte Bardot présidente, c’est peut-être cohérent. Quitte à prendre les Français pour des dindes, autant qu’elle soit celle qui occupe la fonction présidentielle.

DISCLAIMER : tous les commentaires qui porteront sur la personne même de Brigitte Bardot seront supprimés. Merci d’éviter l’insulte, la calomnie et autres propos peu glorieux et de discuter du fond. Privilégions le débat d’idées au dénigrement des personnes.

Crédit photo Une : themadlolscientist [6]