- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Boycott Israël : une sénatrice française attaquée en justice, un maire dénonce

Des militants de la cause palestinienne qui dénoncent depuis des années l’importation et la vente de produits venus d’Israël [1], pour certains vendus chez Carrefour sans mention du pays d’origine – ce qui n’est pas légal -, comparaissaient aujourd’hui pour « provocation à la discrimination d’une personne en raison de son appartenance ». Les présumés coupables ont eu le malheur de dénoncer la politique colonialiste de la seule démocratie du Proche-Orient… qui a le droit d’envoyer ses chars contre femmes, enfants et vieillards et de déposséder un peuple de ses terres avec la bénédiction de la communauté internationale.

C’est à travers la campagne internationale BDS [2] (Boycott – Désinvestissements – Sanctions) que ces militants ont choisi de mettre la pression sur Israël ; ce qui n’a pas eu l’heur de plaire à la Garde des Sceaux, Michèle Alliot-Marie, laquelle a décidé de criminaliser le boycott d’Israël, Brice Hortefeux se chargeant d’élargir cette crimininalisation aux produits casher [3]. Il n’en fallait pas moins aux l’aile dure des défenseurs d’Israël en France pour décider d’attaquer les boycotteurs, dont une sénatrice française et un ancien déporté dans un camp nazi. Ce qui n’a pas manqué d’indigner le maire de Stains (93) qui s’en est ému auprès de Michèle Alliot-Marie. Pour lire sa lettre, cliquez sur les images suivantes.

Boycott Israël [4]

Boycott Israël [5]
source : Europalestine [6]

Sans juger du fond de l’affaire, le tribunal de Pontoise a prononcé, aujourd’hui, un non-lieu. Les requêtes du parquet n’ont pas été correctement formulées. Les anti-boycott peuvent dire : « Fail ! »