- Economie islamique - https://www.al-kanz.org -

Trop de musulmans en France, selon Robert Ménard

On notera le gloubi-boulga, toujours plus digeste que la complexe réalité, que nous sert Robert Ménard, lequel aborde la question de l’immigration sous l’angle douteux de la déliquance pour glisser immédiatement sur l’islam. Ce dernier commence l’interview bille en tête et pousse son invité à abonder en son sens. Immigration, nationalité française, délinquance, déchéance et hop une citation du maire de Rotterdam qui dit que les musulmans doivent respecter les lois du pays où le quitter. Et là, l’invité est presque sommer d’approuver le propos du maire.

Un musulman qui ne respecte pas les lois de son pays doit partir ? Et un catholique pédophile, un juif assassin ou un protestant violeur ? Ménard a-t-il prévu de poser la question à un prochain invité ou est-il dans le registre putride de l’extrême droite : on part du postulat qu’un musulman est toujours un étranger, un allogène, voire un élément séditieux, et que s’il commet une infraction il ne suffit pas de le punir, il faut s’en débarrasser. La question de l’immigration et de la délinquance n’est jamais rien d’autres, chez ces gens-là, que la question de l’islam. Ménard, un journaliste dans l’air du temps. Ben oui, Robert, quand tu fais cet amalgame infâme, tu parles comme un facho. C’est Marine qui va être contente.