- Economie islamique - https://www.al-kanz.org -

Arnaque à l’eau de zamzam : fraude et danger pour la santé

L’eau zamzam est une eau sacrée. Offerte à Hajar (as), épouse du prophète Ibrahim (as), alors qu’elle se trouvait dans une vallée désertique avec son fils Ismaïl (as), cette eau a un statut particulier en islam.

De nombreux hadiths font état de ses vertus, ce qui explique que l’eau de zamzam soit aussi prisée et bue depuis des siècles par des centaines de millions de musulmans à travers le monde.

Malheureusement, l’eau de zamzam n’est pas épargnée par la cupidité de quelques malandrins qui, une fois n’est pas coutume, ont décidé de profiter de la candeur des musulmans. Disons-le tout de suite : une gigantesque fraude à l’eau de zamzam existe depuis des années en France et à l’étranger.

Il est ainsi très probable que ce que vous pensiez être une bouteille contenant cette eau bénie n’était qu’une vulgaire eau du robinet, voire une eau non potable, et donc potentiellement dangereuse.

L’eau de zamzam, interdite d’exportation

Sid-Ali, qui tient la librairie musulmane en ligne Hanut-ul-Muslim, leva le lièvre en 2009 dans un billet qu’il rédigea pour feu son blog.

Alerté par ce qu’il avait lu dans la presse britannique des mises en garde contre la commercialisation d’eau de zamzam non seulement fausse, mais surtout dangereuse pour la santé, il s’empressa de demander aux libraires de la région parisienne, chez qui l’on trouve aujourd’hui encore de l’eau de zamzam, s’ils avaient entendu parler de l’eau soit disant contaminée et ce qu’ils en pensaient.

Lire

Batch of fake holy water seized

UK Muslims warned: don’t drink poisonous ‘holy’ water [1]

D’aucuns lui répondirent que ce problème ne concerne que l’eau de zamzam vendue dans des bouteilles en forme de jarre de couleur ocre.

Arnaque zamzam

D’autres affirmèrent qu’il s’agissait d’un complot médiatique pour les salir. Pourtant dès 2005, le Muslim Council of Britain alertait les musulmans de la présence sur le marché d’une fausse eau de zamzam :

Arnaque zamzam
Muslim Council Britain [2]

Pourtant, le site officiel du ministère saoudien des Douanes est sans appel.

arnaque à l'eau de zamzam
Capture d’écran du site ministériel des Douanes saoudiennes [3]

Il est clairement écrit que l’eau de zamzam est interdite à l’export : “Export of Zamzam water is banned”. Conclusion : de deux choses l’une, soit l’eau de zamzam que l’on trouve en vente dans les commerces musulmans est importée illégalement d’Arabie saoudite, soit cette eau n’est pas de l’eau de zamzam.

Il ne faut pas écarter la première éventualité : démarché par un commercial voulant lui vendre de cette eau, un commerçant musulman, qui nous a contacté en juillet dernier, s’est vu dire, après qu’il a indiqué que l’Arabie saoudite en interdit l’export qu’il y avait des exceptions à la règle (pour des associations humanitaires) et qu’une certaine quantité d’eau finissait par se trouver en vente. Ces explications tortueuses finirent de convaincre le commerçant de décliner cette offre.

Fraude et danger pour la santé

Cette année, quelques jours avant le début du mois de ramadan, comme depuis au moins 2005, la Food Standards Agency publia un communiqué pour mettre en garde les musulmans contre de l’eau de zamzam non seulement fausse, mais encore contenant de l’arsenic, dont le taux élevé peut accroître les risques de cancer.

arnaque à l'eau de zamzam
Capture d’écran du Food Standards Agency [4]

La France n’est malheureusement pas épargnée, comme en témoigne les analyses réalisées par l’association AVS. Dans un communiqué publié jeudi soir, AVS révèle que sur trois marques d’eau de zamzam deux sont fausses et l’une des deux est non potable. Des photographies ont été postées sur le site avec légende à l’appui. La bouteille Z1 contient de la véritable eau de zamzam. Z2, Z3 et Z4 sont les bouteilles analysées.

Fausse zamzam

Fausse zamzam

Fausse zamzam

Incroyable, n’est-ce pas ? La Z4 est, d’après les analyses, fausse et surtout non potable ; ce qui fait écho aux mises en garde de la Food Standards Agency.

Fausse zamzam

Reste la question de la bouteille Z2 qui est authentique. Si comme l’indique le site du ministère saoudien des Douanes l’eau de zamzam est interdite à l’export – seuls les pèlerins rentrant du hajj ou de la omra peuvent prendre avec eux quelques litres -, comment est-il possible que l’on en trouve dans des commerces en France ? C’est là une question qui mérite réponse.

Certains n’apprendront rien, d’autres vont être effarés. Et puis peut-être qu’il y aura une troisième catégorie de personnes qui appliqueront les principes qui les guident quand ils sont chez Quick, KFC ou lorsqu’ils mangent du Fleury Michon ou du Zakia Halal.

Ces personnes diront, tout en buvant une fausse eau de zamzam non potable et potentiellement dangereuse pour la santé : “moi, le vendeur m’a dit que c’est de l’eau de zamzam. Si ce n’est pas vrai, ce n’est pas mon problème. C’est ‘ala raqabtu – c’est pour sa pomme.”

Ces mêmes personnes expliquent à qui veut les écouter que, s’agissant de la viande, il suffit de dire bismi-Llah pour que ça devienne halal. Ca doit être identique pour l’eau zamzam. Bismi-Llah !

Plomb dans le khol et dans les assiettes Taos

D’autres scandales couvent, dans la communauté musulmane, à l’instar de celui des répliques des assiettes Taos qui sont vendus comme couverts, alors qu’elles sont destinées, du fait même de leur procédé de fabrication, à la décoration.

Arnaque zam zam

Pour plus de détail, lire un article datant de 2007 : Manger peut tuer. Tout au moins dans ces assiettes Taos dont raffolent les mamans [5]

De même, des mamans et leurs bébés ont été intoxiqués par du plomb, suite à une contamination qui semble due à des tajines et du khol. Cliquez sur l’image suivante pour accéder à nos articles sur le sujet :

Arnaque zam zam [6]

Tout cela ne va pas sans rappeler l’article du docteur Aït M’hammed sur les allégations de santé qui figurent sur les étiquettes de nombre de produits que l’on trouve dans les librairies islamiques : Gare aux allégations de santé [7].