- Economie islamique - https://www.al-kanz.org -

Faux moutons de l’Aïd : Rungis pris la main dans le sac

Halalgate. Il n’est pas un professionnel de la viande en Ile-de-France qui ne sache que la norme au marché de Rungis, c’est le faux halal. Pourtant, de nombreux bouchers musulmans s’y approvisionnent, fermant les yeux sur des pratiques contraires à leurs principes ou se réfugiant derrière des certifications d’organismes qui n’ont aucun contrôleur, mais qui ont pignon sur rue, précisément parce qu’ils plaisent aux fraudeurs.

Sans contrôle indépendant et systématique, chacun peut faire ce que bon lui semble. Ceux qui ont visionné le reportage de Feurat Alani et Florent Chevollau [1], diffusé le 11 octobre dernier, ont pu s’en convaincre : on y voyait un professionnel de Rungis proposer d’estampiller halal une viande périmée et non halal. Après la diffusion de ce reportage, un vent de panique a soufflé au marché de Rungis, mais il semblerait que cela n’a pas suffi à tempérer les ardeurs des margoulins.

Ce matin, nous avons été contacté par un boucher qui nous écrit ce qui suit :

J’ai constate avec effarement que ce matin lundi 15/11/2010 au MIN de Rungis des agneaux étaient certifiés du CSH de la mosquéé d’Evry-Courcouronnes avec la mention AID AL ADHA (soit un jour avant l’AID véritable) sachant qu’ils ont été vraisemblablement tué fin de semaine dernière pour être exposé ce matin.

Mise à jour : voir les photos ici Faux moutons de l’Aïd à Rungis, les photos [2]

Toujours ce matin, nous recevons un autre mail, cette fois de Bidar, lecteur d’Al-Kanz, qui nous indique la publication d’un article qui devrait réveiller in châ’a-Llâh les quelques consommateurs à qui il reste un peu de dignité et de conscience morale et religieuse. Les autres continueront à acheter leur mouton chez Carrefour, Leclerc, Simply et à manger dans les Quick prétendument halal.

Voici donc le témoignage Karwane du blog Al-Har, dont l’équipe s’est rendue, ce matin, au pavillon halal de Rungis :

A Rungis, la notion du temps n’est pas la même. Sinon comment expliquer la présence de cet « agneau de l’aid » abattu le 12 novembre et vendu le 15 par les grossistes du secteur ?

Au niveau de la certification Halal, seul un tampon faisait foi. Il ne fait référence à aucun organisme et ne permet pas de savoir par qui et quand la bête à été sacrifié. Nous n’avons pu voir aucun contrôleurs, sur l’ensemble de la chaîne, malgré que les fournisseurs soient détenteurs d‘un certificats émanant du CVH en partenariat avec la mosquée d‘Evry. De l’arrivage à la revente de la viande. Les viandes halal et non halal sont mélangées et il n’ existe aucun contrôle.

[…] Dans les faits, n’importe quelle viande peut-être maquillée et revendue comme Halal. C’est d’ailleurs ce que nous ont confié différents bouchers musulmans et employés travaillant chez ces grossistes: « J’en sais rien moi si c’est halal. Est-ce que c’est moi qui l’ai égorgé ? Allahou’alem khouya » ou encore : « le halal ? Ça n’existe pas ici ouldi ».

Source : Votre mouton de l’aïd el kebir abattu 4 jours à l’avance ! [3]

Demain, vous serez nombreux à aller chez votre boucher pour récupérer votre mouton de l’Aïd. Certains l’auront à un prix défiant toute concurrence. D’autres l’auront à midi, soit très tôt, trop tôt pour qu’ils ne posent pas quelques questions à leurs bouchers.

Et puis il y aura tous ceux qui iront chercher leur mouton chez Carrefour, Simply ou encore Leclerc. Hormis quelques initiatives locales et sérieuses – nous pensons notamment au Cora de Dreux [4] –, la seule véritable attitude à avoir avec la grande distribution, c’est de refuser d’y acheter son mouton de l’Aïd. Les musulmans ne peuvent pas se plaindre du matin au soir de subir vexations, stigmatisations, propos islamophobes et dans le même temps accepter qu’on les méprise tant qu’on en arrive, comme Carrefour, à leur proposer un mouton de l’Aïd “abattu avant la prière”. Ce fut le cas l’an dernier dans un Carrefour d’Ile-de-France.

Aïd al-Adha Carrefour

Ça l’est encore cette année au magasin Leclerc de Vitry-sur-Seine (01 47 18 19 20, demandez le chef du rayon boucherie, fier, la semaine dernière, d’avoir vendu 12 faux moutons de l’Aïd) :

Aïd al-Adha Carrefour
Faux moutons de l’Aïd – Leclerc Vitry (94)

Imagine-t-on une seule seconde Leclerc ou Carrefour proposer un agneau pascal pour Noël ? Non, car ce serait irrespectueux et contraire au rite. Pourtant, la grande distribution, non contente de fricoter avec le faux halal, se fiche complètement de respecter ou non le rite musulman, dont elle profite pourtant allègrement. Cela dit, les musulmans ont une grande part de responsabilité. Les uns se ruent sur ces offres frauduleuses, parce qu’elles ne sont pas chères. Les autres, plus consciencieux, passent leur chemin au lieu de manifester leur désaccord. Tous sont d’une certaine manière complices de cette fraude généralisée. Et pendant ce temps, les tricheurs trichent.

Grand merci à l’équipe d’Al-Har.