- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

L’UMP fait retirer en catimini la loi contre l’abattage rituel

Brice Hortefeux s’y était engagé. Le 6 septembre dernier, lors d’un discours à la synagogue de la Victoire, à Paris, il promettait à la communauté juive de France qu’elle pouvait compter sur sa « mobilisation et celle des députés français au Parlement européen pour que le projet [d’étiquetage de la viande issue de l’abattage rituel] n’aboutisse pas » (voir Abattage casher : le CRIF appelle au lobbying [1]). Promesse tenue, pas au niveau européen, mais chez nous, ici en France.

L'UMP fait retirer la loi contre l'abattage rituel
Source : Assemblée nationale [2]

Après la proposition de loi déposée en septembre au Sénat par Nicolas About, sénateur du Nouveau Centre, visant, dans les faits, à limiter, voire interdire, les viandes casher et halal [3], une seconde proposition a été déposée le 18 novembre dernier, cette fois par un député UMP, Nicolas Duihcq, suivi par ces députés pavloviens que sont Christian Vanneste, Jacques Myard ou encore Lionnel Lucas, partis depuis quelques mois en croisade contre tout ce qui ressemble de près ou de (très) loin à l’islam. Mais voilà, en déposant cette proposition de loi, M. Duihcq entrait en conflit ouvert avec le ministre de l’Intérieur et le président de la République, lesquels ont donné des gages à la communauté juive : n’est-ce pas Michèle Alliot-Marie qui affirma en 2008 [4], lors de la conférence des rabbins européens, que « rien ne doit pouvoir remettre en question [l’abattage rituel], même au nom de droits reconnus à la protection animale » ? Comment dans ces conditions, un simple député, même flanqué de quelques députés rompus à la gesticulation médiatique, aurait pu porter jusqu’à son terme une telle proposition de loi ? Impossible. D’où le retrait, une semaine après sa mise en ligne sur le site de l’Assemblée nationale, du texte. Toucher à l’abattage rituel, c’est certes toucher à l’abattage rituel musulman – ce dont rêvent beaucoup –, mais c’est surtout toucher à la filière casher.

L'UMP fait retirer la loi contre l'abattage rituel
Source : Assemblée nationale [2]

Ajoutons que l’intense lobbying des industriels n’a pas dû manquer. Bien que démagogique en ce qu’elle vise la filière halal, cette proposition de loi aurait eu un effet catastrophique pour l’industrie de la viande, et aurait, paradoxalement profité au vrai halal. En contraignant les industriels à préciser sur les étiquettes ce qui relève peu ou prou du halal, cette loi aurait permis de mettre au jour les pratiques frauduleuses de certaines grandes marques françaises, tant vantées ces derniers jours, avec force opportunisme, par certains spécialistes, apparus du jour au lendemain [5], qui malgré leur méconnaissance du marché du halal réussissent à faire illusion. Cette proposition de loi aurait ainsi servi la filière halal et considérablement gênés les margoulins du faux halal, et leurs affidés.