- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Du porc dans des saucisses halal : le syndicat des professionnels musulmans demande des comptes

Alors que la SFCVH-mosquée de Paris et Nestlé n’ont toujours pas répondu aux graves questions qui se posent toujours (voir Herta « halal » : que vaut la contre-analyse de Nestlé ? [1]) et nous menacent une nouvelle fois d’un procès pour avoir exposer ici-même les incohérences de leurs propos, le syndicat SPMF (synergie des professionnels musulmans de France) monte au créneau. Dans le communiqué ci-après, que ses avocats sont à l’œuvre pour porter l’affaire dans les tribunaux. Taper sur le petit blogueur ne permettra donc pas à Nestlé, le géant de l’agro-alimentaire, ni à la SFCVH-mosquée de Paris, qui se vante d’être mondialement reconnu, de faire taire l’indignation des musulmans. “Ami, si tu tombes, un ami sort de l’ombre à ta place”.

C’est vendredi, les mosquées débordent de fidèles. N’hésitez pas à faire passer le mot.

Stains, le 27 janvier 2010

Du porc dans des saucisses halal : le syndicat des professionnels musulmans demande des comptes

Voilà dix jours que la communauté musulmane est en émoi. Un rapport d’analyses effectuées par le laboratoire Eurofins a permis d’établir que des saucisses halal de la marque Herta contiennent du porc. Floués depuis des années, les consommateurs musulmans découvrent aujourd’hui qu’on leur vend du halal contenant du porc. Le SPMF (Synergie des professionnels musulmans de France), qui représente les entrepreneurs musulmans, s’indigne.

Si depuis la révélation de la présence de porc dans les saucisses Herta halal un doute persistait, le laboratoire Eurofins a confirmé vendredi 22 janvier l’authenticité du rapport. Malgré tout, Nestlé a choisi de garder le silence toute la semaine dernière et n’a pas procédé à ce qu’il est coutume de faire lors de tels incidents, en l’occurrence appliquer le principe de précaution et rappeler au moins provisoirement tous les produits problématiques.

Contre toute attente, Nestlé a préféré ignorer les nombreux consommateurs choqués par la nouvelle et n’a pas daigné donner suite à leurs demandes d’explications. Or la présence de porc dans un produit qui n’est pas censé en contenir ne relève pas simplement de la question religieuse, mais aussi de la protection des consommateurs. L’étiquetage des denrées alimentaires est régi par une réglementation pointilleuse visant à protéger le consommateur. Si l’on ne s’attend pas à trouver la mention “porc” sur les emballages de produits halal, on s’attend encore moins à y trouver du porc en quelques quantités que ce soit.

Le SPMF, qui espère que les consommateurs musulmans seront très rapidement rassurés par Nestlé, exige que toute la lumière soit faite sur le rapport établi par Eurofins et la présence de porc dans au moins un échantillon. Mandatés par nos soins, nos avocats étudient actuellement les recours juridiques les plus adéquats et ne manqueront pas, le cas échéant, de prendre les mesures nécessaires pour porter l’affaire devant les tribunaux afin que toute la lumière soit faite sur le rôle de Nestlé et de son partenaire la société française de certification de viande halal (SFCVH).

Habib Djedjik
président du SPMF
01 49 71 21 13