- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Oussama Ben Laden privé de Paradis à cause des petits poissons dans l’eau

Depuis des années, l’islam est confisqué sur la scène médiatique par une tripotée de spécialistes dont l’incurie a longtemps fait illusion.

De l’islam médiatique

Si la chaîne d’en face a invité l’autre moustachu [1], c’est qu’il en a sous la moustache. Il faut donc aussi l’inviter. Puisqu’il a été aussi invité sur telle autre chaîne, alors c’est que vraiment c’est un moustachu de compétition. Avec lui, on saura tout sur l’islam. C’est grosso modo la règle suivi par les journalistes pour recruter leurs experts-ès-islam.

C’est ainsi qu’on nous sert jusqu’à la lie l’ignorance aussi savante que crasse d’un Meddeb, malade de l’islam, d’une Bouzar, lefevbriste qui s’ignore [2] ou d’un Bidar, dont l’outrance de chacune des sorties médiatiques finira par interdire l’enseignement de la philo au lycée.

Atmosfeir ! Atmosfeir !

Et puis il y a Antoine Sfeir, le joker défraichi d’Yves Calvi, ce journaliste qui porte l’islam dans son cœur comme d’autres portent malheur*. Régulièrement invité par Calvi pour jouer le porte-flingue, Sfeir s’est fait une spécialité dans l’explication vaseuse. Lundi soir, sur France 5, le directeur des Cahiers de l’Orient s’est fendu d’une explication exégétique sur le jetage par-dessus bord du corps d’Oussama Ben Laden par les Américains. Une explication, vraiment, tu peux pas test. Nous préférons vous laisser découvrir. 1, 2, 3… Partez !

Finalement, le gros fail de Slate.fr [3] n’est pas si gros que cela…

[Mise à jour 21h58] Très bonne blague de Madjid, lecteur d’Al-Kanz.org : “Heureusement que le prophète Youness (Jonas) a été recraché par la baleine sinon il n’aurait pas été au paradis! LOL (ironique)”.

* façon de parler, hein !