- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Poulet pseudo halal périmé chez KFC ?

Selon une enquête menée par des journalistes du site Entrevue.fr, certains restaurants de la chaîne de poulet KFC vendent du poulet périmé.

Poulet pseudo halal périmé chez KFC ?

Rappelons à toute fin utile, que les poulets KFC ne sont pas halal bien qu’estampillés “halal”. KFC se fournit notamment chez les géant volailler Doux, certifié mais jamais contrôlé par l’AFCAI, laquelle est couverte par la SFCVH-mosquée de Paris, tout comme les marques Zakia Halal [1], Maggi, Herta (Nestlé), Carrefour haram halal [2], Fleury Michon [3], mais aussi les viandes vendues chez Quick [4], Domino’s Pizza [5] ou encore Flunch [6]. Toutes ces marques sont certifiées halal, mais non contrôlés par des contrôleurs indépendants et systématiquement présents pendant l’abattage ou la production. Tout le monde sait aujourd’hui que les poulets Doux ne sont pas halal, qu’ils inondent les pays musulmans, dont l’Arabie saoudite et La Mecque. Doux continuent à se moquer des musulmans, malgré le danger qui guette l’entreprise : début janvier, la Malaisie officialisait le blacklistage de l’AFCAI [7]. A Dubaï et en Arabie saoudite, les autorités se penchent sur la question. En France, on laisse faire au risque de voir une si belle entreprise foncer droit dans le mur et détruire des emplois.

Voilà des années que nous alertons l’opinion sur ce gros problème qui touche certes d’abord les musulmans, qui va frapper de plein fouet toutes ces entreprises françaises, qui exportent dans les pays musulmans, sans respect les canons du halal. Après des années d’indifférence, d’ignorance ou de complaisance, plusieurs administrations étrangères prennent conscience que tout n’est pas si rose dans l’industrie française investie dans le halal. Chacun sait aujourd’hui que le halal fait du bien à l’économie française [8]. Il en est l’un des moteurs. Demain, à cause de l’incurie de décideurs cupides et du silence des autorités, le fabuleux destin de cette industrie sur le marché du halal se fracassera contre l’exigence de transparence. Le halal sauve la France, le faux-halal la minera. C’est triste.

Pour en savoir plus sur l’enquête d’Entrevue sur KFC, cliquez sur le lien suivant : Melty.fr – enquête KFC [9]

Ce que vous devez savoir

Faire du vrai halal n’est ni complexe ni insurmontable. Mais faire du faux halal est beaucoup plus rentable puisque, a minima, on ne change rien aux process de fabrication et on achète de faux certificats. La pratique est généralisée, même chez des grands noms de l’industrie halal. Il existe une véritable collusion entre des organismes de certification, tout ce qu’il y a de plus officiel, et des industriels, petits et grands, heureux de trouver une caution derrière laquelle ils pourront s’abriter en cas de pépin.

Ce que vous pouvez faire

L’industrie agro-alimentaire est très sensible à l’opinion des consommateurs, tout comme la grande distribution. Mais faut-il encore que ces derniers l’expriment et disent ce qu’ils pensent de tel ou tel produit. Or, les consommateurs n’ont pas encore compris qu’ils ont un pouvoir sur toutes ces marques qui se lancent dans le halal, le pouvoir de dire non au faux-halal. Il faut qu’ils se manifestent. Être indigné ne suffit pas, il faut dire son indignation, et en même temps encourager les entreprises honnêtes à travailler avec des partenaires sérieux et rigoureux lorsqu’il s’agit de halal.

C’est pourquoi nous vous invitons toutes et tous à contacter les services consommateurs des différentes marques citées ci-dessus pour leur dire à la fois l’inquiétude que vous avez, eu égard à toutes les innombrables magouilles autour du halal, et à la fois l’attention que vous porterez à leur endroit. Ecrivez, appelez, n’attendez plus qu’on fasse sans vous. Et montrez-leur, comme lors de l’affaire Herta, que le téléphone arabe n’est pas un mythe.