- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

La Fouine, puisque "hamdoullah" toi "ça va"

La Fouine n’est pas un rongeur, mais un rappeur. A la différence des rongeurs, un rappeur, ça écrit des textes. Il paraît que le rap, c’est de l’art, mais surtout que le rap, ça dit la vérité des ghettos, la vérité que toi-même tu sais, voilà quoi. T’as vu. Dans son rap, la Fouine dit “al-HamduliLlah”, “louange à Dieu”. Ou plus justement “hamdoullah”. Hamdoullah, ça va. On vole, on se saoûle, on se drogue, on deale, on copule. Et on le revendique. Mais. Mais “malgré les coups durs de la vie”, on dit “Hamdoullah ça va !”

(Sefyu)
Hamdoulah ça va…

(La Fouine)

Hamdoulah ça va, ça va yé,
Hamdoulah ça va oooooh !
Je te dis :
Hamdoulah ça va, ça va yé,
Hamdoulah ça va oooooh !
Tout le monde fait ooooh !
Tout le monde fait ooooh !

Hé, hé hé,

Ham, Ham, Hamdoulah ça va,
Les keufs frappent a la porte, Papa ton fiston n’est pas là

[…]

Même au mitard, à 16 piges, j’dis Hamdoulah ça va,
j’fais souvent le mal mais j’espère mourir en faisant la “salate”,
Le soir dans ma cave on coupait du shit en lamelle

[…]

Abou Anas, prédicateur de la région parisienne, aKa Nader, featuring Rachid Abou Hudheyfa, a eu l’heureuse idée de donner la réplique à la Fouine. C’est dans une conférence à deux voix que le duo à la barbe tout aussi assumée que les actes de délinquance des rappeurs du ghetto revient sur la vision particulière défendue par ce rap.

Wesh gros, ça t’a plu ?