- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Hortefeux : le D pipé de Dalil Boubakeur

Article paru le 13 septembre 2009 – Mise à jour le 10 juin 2011 : Promis, juré, craché, ce n’était pas du racisme. En cette période d’examens, Dalil Boubakeur vient de passer le sien sans ciller, avec la certitude de recevoir des bons points de ces tuteurs. Dieu merci, le changement est en marche. Des hommes, des vrais, pourraient redonner à la grande mosquée de Paris, particulièrement abîmée et honnie, l’éclat et l’honneur qui lui revient, comme nous le rappelions dans un précédent article : Halal : coup de semonce contre la SFCVH-mosquée de Paris [1]

Racisme. Après le coming-out de Brice Hortefeux, ministre de l’Intérieur et des blagues racistes démenties, Nicolas Sarkozy a envoyé une flopée de ministres au charbon. Il fallait monter au créneau pour dire “aux Arabes” que Brice Hortefeux est un chic type. Dire et répéter ce qu’il serait pour détourner l’attention de ce qu’il a dit. Chez ces gens-là, on ne juge pas un homme à ses actes ni à ses propos, mais à ce qu’il est ou serait ; ce qui permet de botter aisément en touche quand, comme c’est le cas avec la vidéo qui accable Brice Hortefeux, il est impossible de nier l’évidence. C’est pratique, même si c’est immoral. Ou peut-être que c’est cela la morale républicaine.

Mais, voyez-vous, dans un cas comme celui de Brice Hortefeux, c’est tout de même mieux quand votre défenseur fait partie peu ou prou de ceux qui ont été visés par votre forfait. Amine, l’Arabe “catholique, qui mange du cochon et boit de la bière”, s’est fendu très rapidement d’une vidéo de soutien au ministre de l’Intérieur. Cela n’a pas suffi. Il fallait légèrement plus lourd. Dalil Boubakeur est donc intervenu.

C’est ce que nous apprend une dépêche AFP parue hier. Dépêche particulière, puisque le prénom du recteur de la mosquée de Paris a perdu son “d” dans le titre. Joyeux pied-de-nez à toute cette mascarade, où l’on s’efforce de piper les dés, pour faire avaler bien des couleuvres à une population qu’on pense être encore en droit de mépriser. Ceux qui veulent lire la dépêche in extenso cliqueront sur l’image suivante.

Hortefeux : le D pipé de Dalil Boubakeur [2]
Capture d’écran d’une dépêche AFP parue sur Google.fr

La bonne nouvelle pour ceux agacés par les mauvais calculs de Dalil Boubakeur, dont les propos innommables sur Gaza ont irrité bien au-delà des frontières hexagonales, c’est qu’on le dit en fin de règne. Sa sortie serait imminente et ne tiendrait qu’à la non-détermination de son successeur. La mauvaise nouvelle, en revanche, c’est que ses camarades du CFCM ne comptent rien changer à leurs bonnes vieilles habitudes. Le site Europe1.fr [3] nous apprend en effet que selon un communiqué “par sa présence à cet iftar, le ministre chargé des relations avec les cultes [Brice Hortefeux [4]] rendra hommage aux représentants de l’islam de France, en cette période de ramadan si importante pour nos concitoyens de confession musulmane.” C’est sûr, la chorba efface l’affront.

S’agissant du CFCM, nous vous invitons à lire ce billet : Le CFCM ne tient qu’au fil de la Grande Mosquée de Paris [5] et la série de billets annoncés à la fin dudit billet. Le CFCM va soudainement devenir un sujet passionnant.

Dernière minute : L’affaire Hortefeux est “close”, a dicté la LICRA, fidèle et obéissante, après un passage place Beauvau. Suggestion pour les plus joueurs : remplacez “arabe” par “juif” et imaginez la bronca qui s’en serait suivie.

Crédit photo [6]