- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Lufthansa : y a-t-il du halal dans l'avion ?

Les vacances approchent. Les départs à l’étranger aussi. Si vous comptez profiter du plateau-repas servis dans l’avion ou pendant la traversée maritime, pensez à demander un plat végétarien. Cela vous évitera de manger de la viande prétendument halal. La prudence veut que l’on évitera de manger les plats à base de viande. Les compagnies aériennes, même celles des pays musulmans, sous-traitent le service de restauration à des grands groupes internationaux pour qui le halal n’est qu’un particularisme, voire un exotisme.

Chez Lufthansa, par exemple, compagnie aérienne allemande, on a une définition très particulière du halal. Si le casher consiste en une « nourriture strictement (strictly) casher préparée sous la supervision d’une autorité rabbinique », un repas halal se définit par l’absence de porc, l’absence de gibier et l’absence d’alcool.

Lufthansa : y a-t-il du halal dans l'avion ?
Capture d’écran du site de la compagnie aérienne Lufthansa [1]

Cette définition en amusera certains, en agacera d’autres. Malheureusement, c’est une définition très répandue, dont jouent nombre d’acteurs économiques qui y voit le moyen de faire du halal à moindre coût. Pourtant le halal, comme le casher, a ses exigences. La nourriture halal doit répondre à cinq critères, comme le rappelle Mouhammad Patel sur son site dans un article intitulé « L’importance de la consommation halâl [2] » :

– Elle est licite en soi, c’est-à-dire qu’elle ne fait partie des choses dont la consommation a été condamnée dans nos références, comme le porc, l’animal qui n’a pas été saigné conformément à la façon rituelle, les carnassiers qui attaquent leurs proies de leurs crocs, les animaux répugnants, les animaux dont la nourriture consiste en des éléments impurs, le sang, l’alcool, etc.
– Elle ne contient pas d’éléments harâm, comme de la graisse provenant d’animaux non sacrifiés rituellement.
– Elle n’a pas été contaminée par des éléments harâm, comme c’est le cas par exemple des viennoiseries qui sont cuites dans un plateau graissé avec du saindoux.
– Elle n’a pas été obtenue par un moyen illicite (elle n’a pas été prise sans la permission de son propriétaire légitime par exemple).
– Elle n’a pas été acquise avec de l’argent obtenue de façon condamnable (par le biais d’une activité professionnelle qui est interdite par exemple).

Haram signifie « illicite ».
Vous qui partez bientôt en vacances, soyez vigilants.