- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Halalgate : Les chiffres catastrophiques de Carrefour halal

carrefour halal

Halalgate [1]. Consternation chez Carrefour. Les chiffres des ventes de sa gamme Carrefour haram halal sont catastrophiques. Le numéro 2 mondial de la grande distribution était persuadé de pouvoir réaliser des chiffres exceptionnels en collant simplement une étiquette « halal » sur ses produits.

C’est encore le credo et le leitmotiv de nombre d’acteurs économiques avides de vider les poches les consommateurs musulmans, qu’ils tiennent pourtant en mépris. Mais le halal à papa, c’est fini. Le mépris mercantile qui consiste à renvoyer les clients musulmans à leurs babouches tout en décidant, plein de morgue, de ce qu’ils devront considérer halal, ne fonctionne plus vraiment.

Certes, l’assainissement du marché du halal alimentaire est loin d’être achevé. Certes, il demeure encore et toujours de très nombreux musulmans, entre sincérité naïve et laxisme coupable, qui se laissent conter fleurette. Il faut avouer que, à leur décharge, les partisans du halal à papa font tout pour laisser croire qu’ils font du vrai halal.

Carrefour est donc très mécontent des ventes de sa gamme prétendument halal, ventes très en-deça de leurs appétit attentes. D’où le bradage des produits Carrefour halal dans certains (tous ?) magasins de l’enseigne. Faute de vendre, on destocke. Ajoutons que l’une des causes de ce gros flop est bien évidemment l’affaire des Knackis prétendument halal mais contenant du porc de la marque Herta. Chez Carrefour, la désillusion est si grande qu’il est envisagé tout bonnement de mettre fin à la gamme Carrefour haram halal. L’enseigne a décidé d’attendre le mois de septembre pour faire un bilan post-ramadan, mois pendant lequel les clients musulmans se font pigeonner depuis des années. En clair, si les consommateurs musulmans continuent à bouder les produit Carrefour haram halal, c’est la fin. Quand on vous dit que le pouvoir est bien dans la main des consommateurs, pour peu qu’ils prennent conscience de ce pouvoir. Consommateurs, vous savez ce qu’il vous reste à faire…

Pour finir, ayons une pensée émue pour tous ces néo-spécialistes du halal en France, cabinets d’études en tout genre qui ont réussi brillamment à vendre, cher, leurs travaux et leurs études statistiques à des industriels qui aujourd’hui déchantent. Continuez les gars, vos conseils, élaborés grâce à cheikh Google et à votre lecture de la presse, et votre expertise de néophyte rendent service aux consommateurs musulmans. Continuez donc à dire à ces industriels qu’en matière de halal il ne faut pas écouter « les intégristes », que les musulmans ne sont pas si exigeants que cela, que malgré votre inexpérience vous, vous savez. Continuez donc. Vous arrondissez grassement vos fins de mois et vous contribuez involontairement à l’assainissement du marché du halal dont vous ne maitrisez guère les codes. Grâce à vous, ceux qui veulent l’argent des musulmans sans respecter leurs principes se fracassent un à un. On ne les plaindra pas.

N’hésitez pas à relire notre article du 9 décembre dernier : « Carrefour halal ne méritait pas un tel lancement ! » [2]