- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Pourquoi ils bloguent : Kamal d'iTraducteur

Encore balbutiante il y a quelques années, la blogosphère musulmane se développe, se structure, voire se professionnalise. Nous avons demandé à quelques blogueuses et blogueurs musulmans au profil très différent de nous donner leur vision du blogging. Aujourd’hui, Kamal d’iTraducteur (http://www.itraducteur.com [1]).

Al-Kanz.org : Pourriez-vous présenter en quelques mots ?
Kamal :
Je m’appelle Kamal, je suis ingénieur informaticien de formation, père de 3 enfants et passionné d’islam et de traduction.

Al-Kanz.org : Qu’est-ce qui vous a amené à bloguer ?
Kamal :
Il y a une dizaine d’années environ, lorsque j’ai décidé de d’apprendre ma religion, la documentation disponible en français était très décevante. Les ouvrages islamiques les plus intéressants n’étaient pas traduits en français et quand il y avait des livres traduits, ils étaient pour la plupart très mal traduits. Je me suis donc naturellement tourné vers l’anglais que je comprenais assez bien. Et bonheur ! Presque tout ce qui a été écrit en arabe a été traduit en anglais. Par ailleurs, le web islamique anglophone fourmille d’idées et d’initiatives extrêmement intéressantes et dynamiques qu’on ne retrouve pas du côté francophone. A chaque fois que j’en découvrais une, je me sentais un peu désolé pour ceux qui n’y avaient pas accès, juste à cause de la barrière de la langue. Quelques années plus tard, après avoir suivi une formation pour devenir traducteur, j’étais toujours habité par ce sentiment. Je me suis dit alors qu’il fallait que ce don des langues qu’Allah m’a accordé ne me serve pas uniquement à gagner de l’argent. Il fallait que je le mette au service de l’islam. J’ai donc décidé d’ouvrir ce blog qui est ma façon à moi d’apporter ma pierre à l’édifice.

Al-Kanz.org : Avez-vous des recettes particulières pour maintenir votre rythme de publication ?
Kamal :
Non, surtout que mon rythme de traduction est des plus irréguliers. Je publie en moyenne un article par semaine. Je travaille essentiellement le soir après le travail. Mais ce n’est pas évident de travailler les soirs à cause de plusieurs facteurs : les obligations familiales, les cours à la mosquée, mon second travail de traducteur ou simplement la fatigue après une journée de travail épuisante. Je profite donc des périodes d’accalmie (quand je suis en voyage par exemple et que je n’ai pas grand chose à faire le soir) pour publier le maximum d’articles, ce qui compense les longues périodes pendant lesquelles je reste sans publier un seul article.

Al-Kanz.org : Qu’est-ce qu’un bon blog selon vous ?
Kamal :
Pour moi, un bon blog est un blog qui apporte quelque chose de plus à ses lecteurs. A chaque fois que ces derniers viennent sur le blog, ils doivent en repartir en ayant appris quelque chose de nouveau. Quelque chose qui apporte de la valeur dans leur vie ou qui pourra leur servir dans le futur.

Al-Kanz.org : Envisagez-vous de vivre un jour de votre blog ?
Kamal :
In cha’a-Llah. C’est mon souhait le plus cher et j’y travaille petit à petit. Mon rêve, c’est de pouvoir devenir un jour un traducteur islamique à temps plein, un traducteur qui ne traduit que des livres de religion.

Al-Kanz.org : Quel regard portez-vous sur la blogosphère islamique ?
Kamal :
Francophone ou anglophone ? Plus sérieusement je trouve que les choses ont évolué dans le bon sens. Il y a de plus en plus de blogs de qualité qui apportent réellement une valeur ajoutée aux musulmans. On remarque aussi que le contenu des blogs a quelque peu changé. Avant, il y avait essentiellement des blogs islamiques qui contribuaient à la diffusion du savoir islamique. Aujourd’hui, on remarque qu’il y a de plus en plus de blogs musulmans, dont le contenu traite aussi bien des sciences islamiques que de choses “profanes”, mais qui intéressent les musulmans. Dans ce second cas, bien que le contenu s’adresse principalement aux musulmans, ce ne sont pas des blogs que quelqu’un consultera lorsqu’il cherchera des réponses à des questions essentiellement religieuses. Ces blogs se complètent donc car l’islam ne dissocie pas le temporel du spirituel. Tout cela contribue donc à l’existence d’un Web islamique où tous les sujets qui intéressent les musulmans sont traités par et pour les musulmans. J’espère que cet élan ne s’arrêtera pas de sitôt.

Al-Kanz.org : Des nouveautés, des projets à venir sur votre blog ?
Kamal :
Oh oui, j’ai plein de projets dans les tiroirs. Avant tout j’ai l’intention de faire évoluer le design de mon blog pour lui donner un aspect plus professionnel. Côté articles, je suis en train de finir la traduction de la série de messages sur les secrets de la vie en couple pour les musulmans (“Comme un vêtement [2] »). Pour le ramadan prochain, je compte aussi commencer in cha’a-Llah la traduction d’un tafsir (exégèse) du Coran qui se base essentiellement sur la langue arabe et offre ainsi un tout nouvel angle d’appréciation du Livre saint. Je compte aussi m’investir un peu plus dans le sous-titrage de vidéos et accroître ma collaboration et mes échanges avec les autres blogueurs musulmans.