- Economie islamique - https://www.al-kanz.org -

Islamophobie : comment le Parisien l'entretient

L’islamophobie ne coûte pas cher. On peut écrire et dire tout et n’importe quoi contre les musulmans. Toute la semaine dernière a été rythmée par des rumeurs sur Martine Aubry que l’on accusait entre autres d’être… musulmane. Musulmane, quelle horreur. La presse s’est répandue en analyses et commentaires sur ces rumeurs sans jamais s’émouvoir de ce que l’on considérait, en l’espèce, être une attaque, un déshonneur : être musulmane.
De même avec cette polémique chez Air France. Croisant le fer avec la CGT qu’elles aimeraient voir en difficulté, la CFTC et la CFDT l’accusent d’imposer des repas halal aux employés d’Air France. La CGT a démenti via un communiqué grâce auquel on se rend compte que cette histoire est montée de toute pièce.

Dans ces deux cas, on se rend compte combien l’islamophobie est devenue une arme non seulement contre les musulmans mais contre tous ceux que l’on veut éliminer socialement, politiquement, etc. Ce poison est si répandu qu’il déborde sur la presse et ses journalistes, dont il ne faut jamais remettre en cause infaillibilité et encore moins l’honnêteté, évidemment. Ce qui donne dans le Parisien de mercredi dernier [1] ce titre honteux :

“Soupçons de halal”. Carrément. Vous imaginez un peu ce qui peut se passer dans notre si beau pays ! Espérons qu’Air France prendra les mesures qui s’imposent et, après avoir saisi la justice pour que soient punis les contrevenants, enverra a minima le service d’hygiène qui pourra purifier la cantine de ce halal si…

Pour contacter Marie Poussel auteur de cet article – mais peut-être pas responsable du titre -, essayez peut-être cet email : [email protected]