- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Ramadan : les boudins de Zakia

Ramadan [1]. Zakia dit « halal » a faim, très faim. La filiale du groupe Panzani a passé depuis quelques semaines la vitesse supérieure. Les produits verts et jaunes sont omniprésents dans les catalogues spécial ramadan, dans les rayons de la GMS (grandes et moyennes surfaces) et des épiceries de quartier.

Wdine, lectrice d’Al-Kanz, a pris la photo ci-dessous dans un magasin Cora où Zakia « halal » a déployé toute une PLV pour être bien vue par les consommateurs. « Ramadan mubarak ». Oui, peut-être, mais pour que ramadan soit « mubarak » (béni) faut-il encore que le jeûneur observe les principes de l’islam avec un minimum de rigueur, cette même rigueur qui fait que nombre de consommateurs avertis ne consommeront pas des produits certifiés, mais non contrôlés par des contrôleurs indépendants de l’industriel, présents systématiquement sur site pendant la production et salariés de l’organisme de certification ; ce qui n’est pas le cas des produits Zakia halal.

En mettre plein les yeux, c’est un leitmotiv, presque une lubie chez Zakia halal. Comme s’il fallait faire oublier l’affaire Herta et les knackis prétendument halal contrôlés positifs au porc [2]. Il faut en effet rappeler que lorsque cette affaire éclata, Zakia « halal » paniqua (voir : Porc dans Herta : pourquoi Zakia halal a paniqué ? [3]). Il s’agit d’attirer vers la marque le maximum de naïfs clients et de renforcer un positionnement. D’où le clip publicitaire actuellement sur les chaînes de télévision.

Halal : les boudins de Zakia

Rappelons que chez Zakia on ne cache plus la volonté de mettre fin au partenariat noué avec la SFCVH-mosquée de Paris. Toute la question est maintenant de savoir si cela aura bien lieu, et si c’est le cas, avant ou après les révélations du site débat-halal.fr (Le site Debat-halal.fr annonce des révélations sur Zakia Halal [4]) ?

On remarquera en arrière-plan une autre PLV, celle d’Isla Délice qui cette année, après sa campagne « Fièrement halal » [5] en 2010, a choisi avant ramadan la discrétion.