- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Viande halal : quelle certification (bidon ?) dans votre restaurant préféré ?

[Mise à jour vendredi 23 septembre – 12h55] Suite à certains commentaires, précisons que nous avons cité l’initiative du site Al-Manakh à titre informatif. 1) L’objet de l’article est de mettre en lumière un outil, pertinent pour les consommateurs s’ils l’utilisent à bon escient et ne prennent pas les informations pour argent comptant sans vérification. Certaines informations du site ne seraient d’ailleurs plus d’actualité, d’où la nécessité pour chacun de les vérifier auprès de son restaurateur. 2) Qui dit « vigilance » ne dit pas « suspicion ». Se renseigner auprès de ce dernier ne signifie pas le soupçonner de tous les maux.

Après ses débuts en version papier, Al-Manakh [1] est aujourd’hui aussi un site Internet qui recense entre autres les restaurants qui se prétendent halal. Depuis quelques semaines, le site met à disposition des informations particulièrement intéressantes pour le consommateur lambda, notamment des fiches très bien renseignées sur les restaurants présents dans le guide. L’un des items qui a retenu notre attention est le suivant : « Certificateurs et fournisseurs ».

Si la grande distribution est particulièrement décriée dans le scandale du faux halal, si les bouchers musulmans sont de plus en plus appelés à faire preuve de plus de transparence par les consommateurs musulmans eux-mêmes, les restaurants continuent de jouir d’une certaine indifférence. Évidemment injustifiée, puisque le restaurateur, comme le boucher, se fournit en viande chez une société tierce. Il est d’ailleurs des sociétés qui fournissent à la fois les bouchers et les restaurateurs. Ainsi, s’il vous importe de connaître la provenance de la viande de votre boucher, il devrait vous importer d’en savoir plus sur le fournisseur de votre restaurant préféré.

Le site Al-Manakh a commencé, et de belle manière, le travail pour vous. C’est ainsi que l’on apprend que des restaurants très prisés par les consommateurs musulmans d’Ile-de-France se fournissent chez Rungis ou offrent des viandes certifiées par les mosquées d’Evry et de Paris, c’est-à-dire des viandes issues d’un abattage et d’une production sans contrôle extérieur, indépendant et systématique.

Viande halal : chez qui se fournit votre restaurant préféré

Viande halal : chez qui se fournit votre restaurant préféré

Viande halal : chez qui se fournit votre restaurant préféré

Faut-il s’en étonner ? Non, bien entendu. Tant que le marché du halal ne sera pas sous contrôle, dans tous les sens du terme, la viande prétendument halal, mais bien souvent non halal, continuera à garnir nos assiettes. Dans le cas des restaurants, il faut pousser les organismes de certification, tous les organismes de certification sans exception, à mettre en place un véritable contrôle des restaurants. Tous les organismes de certification sans exception, car pour l’heure il n’en existe qu’un seul qui certifie les restaurants, un second devrait in cha’a-Llah dans les prochaines semaines proposer ce même service. Les restaurateurs qui joueront le jeu gagneront une clientèle de plus en plus échaudée, les autres pâtiront de ne pas participer à cet effort impérieux.

Pour finir, petite astuce qui doit vous amener, sinon à vous abstenir, à tout le moins à vous poser certaines questions : il est des plats, notamment de la gastronomie française, qui sont préparés à partir de pièces de viande rares sur le marché du halal. Nous pensons par exemple à la souris d’agneau, que l’on trouve sans problème en non halal, mais très difficile à trouver en véritablement halal. Pourquoi ? La raison est simple : un restaurateur a une faible marge de manœuvre et doit composer avec la réalité du marché de la viande halal. Car à la différence d’un boucher, il n’a que faire de toute une carcasse et ne commande que les parties utiles à la carte de son restaurant. En d’autres termes, il ne peut acheter plusieurs carcasses juste pour deux ou trois morceaux spécifiques et se dire qu’il écoulera le reste. Ainsi, lorsque le restaurateur veut de la souris d’agneau en grande quantité soit il en commande à un fournisseur non halal, soit il renonce et se contente de quelques pièces issues d’une bête abattue rituellement sans jamais être sûr qu’il en trouvera en même quantité la fois prochaine. De fait, un restaurant qui n’a jamais de rupture de stock sur une pièce rare – et qui inclue donc un plat très spécifique dans sa carte – doit attirer votre attention. Si cela ne signifie évidemment pas que sa viande n’est a priori pas halal, il convient d’interroger le restaurateur. A contrario, des ruptures de stock dans un restaurant halal – un serveur qui vous dit que telle ou telle viande n’est plus disponible – peuvent être le signe d’un respect du halal. Un restaurateur qui fait dans le faux halal n’est jamais en galère du fait de l’abondance précisément du faux halal.

Pour découvrir la certification et le fournisseur de votre restaurant, s’il est référencé, cliquez sur le lien suivant : Certificateurs et fournisseurs des restaurants « halal » [1]. Surprises garanties.