- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Du marché non structuré

“Marché non structuré” ou “marché déstructuré”, c’est ainsi que dans l’industrie agro-alimentaire on qualifie le marché des consommateurs musulmans. Le terme n’est pas péjoratif. Il définit un marché qui contrairement au marché très organisé des grosses entreprises de l’alimentaire et de la grande distribution n’est pas encore, c’est le cas de le dire, “structuré”. Le marché des consommateurs musulmans, c’est un peu ce Caddie vu dans la remise d’un petit magasin de quartier, division logistique.

marché des consommateurs musulmans

En réalité, le marché des consommateurs musulmans n’est pas si déstructuré que cela. Bien au contraire. Il répond à des logiques différentes qu’il convient de comprendre pour mieux l’adresser, ce que très peu de grandes sociétés en France ont compris, hormis peut-être Coca-Cola France qui depuis deux ou trois ans s’est décidé à traverser le plancher de verre [1] qui la séparait d’une cible désirée en collaborant directement avec des acteurs dudit marché déstructuré.

Plus généralement, les entreprises françaises ont beaucoup à gagner à apprendre et à connaître la cible des consommateurs musulmans. Malheureusement, aujourd’hui, la plupart commercialisent leurs produits contre leur propre clientèle et de fait travaille à leur propre perte. En cherchant à comprendre la cible que l’on vise on minimise les risques d’échecs et l’on sécurise un marché qui demande preneurs. A vot’bon coeur les industriels.