- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

La gauche relance la chasse aux assistantes maternelles musulmanes

Voilà des années que la gauche tombe à bras raccourci sur tout ce qu’entreprend la droite et son président, qu’elle accuse de ne pas se préoccuper des vrais problèmes des Français. Or, tout juste dotées d’un nouveau pouvoir, celui que lui octroie le Sénat, ces belles âmes de gauche décident non pas de s’attaquer à ces problèmes, mais d’en créer de nouveaux et plus précisément d’introduire une loi d’exception particulièrement agressive contre, notamment, les assistantes maternelles musulmanes et profondément liberticide.

Un texte voté le 17 janvier prochain

Sous couvert de protection de l’enfance, la gauche a décidé d’institutionnaliser la discrimination des musulmanes qui exercent le travail d’assistante maternelle. Si la loi proposée par le parti radical de gauche et soutenu par le parti socialiste venait à être adoptée, une nounou musulmane ne pourrait plus porter le voile chez elle, sphère doublement privée puisqu’il s’agit tant du domicile que du lieu de travail de l’intéressée.

Tout y passe : viol et dénaturation du principe tant prétexté de la laïcité, incitation à la discrimination à l’emploi, atteinte à la liberté d’entreprendre, atteinte à la liberté de conscience. Un scandale, une abomination républicaine, qui passent comme une lettre à la Poste parce que, soyons clair, la cible est musulmane.

C’est ainsi que, après l’adoption de l’article 1 du projet de loi le 7 décembre dernier, les sénateurs prévoient de voter lors de la séance du 17 janvier prochain les articles suivants, dont celui qui remet en cause les contrats entre des personnes privées, les particuliers, et les nounous en imposant à ces dernières des conditions portant atteinte à leurs convictions religieuses.

Quand la loi n’est pas assez contraignante et ne sert pas les desseins partisans, il faut changer la loi. Mais, évidemment, ce sont encore et toujours les musulmans qui testent la République et non ceux qui n’ont de cesse de changer la loi pour arriver à leurs fins.

Des listes électorales que la gauche pourrait regretter

Cela dit, la gauche est dans son rôle naturel. Cette gauche a toujours été d’un paternalisme insultant et d’un racisme bienveillant avec les « Arabes », un peu trop musulmans ces dernières années. Ce qui change aujourd’hui, c’est cette décomplexion favorisée par le long travail d’une droite moins hypocrite. Ce qui pourrait changer demain, c’est la déculottée monumentale que pourrait se prendre la gauche aux élections.

On sait en effet que dans certaines circonscriptions, notamment lors des législatives, les écarts de voix entre les candidats sont si faibles que le moindre réservoir de voix doit être capté, si faible que les listes électorales sont surveillées comme le lait sur le feu.

Imaginez maintenant que ces coups de butoir islamophobes réveillent des citoyens, qui décident alors de s’inscrire sur ces mêmes listes électorales, sans que cela ne les engage à voter. Imaginez ensuite que la gauche soit rappelée à ses responsabilités et qu’elle soit mise face à ses agissements. Imaginez donc que des citoyens musulmans fassent comme les chasseurs, les agriculteurs, les protestants, les juifs, etc., et qu’ils rappellent aux candidats combien ces derniers sont dépendants de leurs voix.

Imaginez donc tous ces députés qui, depuis des années, viennent faire la danse du ventre quelques semaines avant les élections, ces mêmes députés qui verraient leurs indigènes électeurs les menacer de rompre avec toutes ces années d’indulgence, de cette indulgence qui laisse penser au mari adultère que Madame est consentante, car elle ne dit rien, que Monsieur peut continuer à la tromper, à l’humilier, à la salir, à la déconsidérer, que Madame est à sa disposition, que Madame est sienne.

Et la mobilisation fut

N’imaginez plus. Hier n’est pas demain. Hier n’est plus aujourd’hui. Des femmes et des hommes ont décidé de se mobiliser non pas pour demander le respect, mais pour l’imposer. Un élu n’est au fond que ce que les électeurs veulent qu’il soit. Pour leur plus grand bonheur, les élus de gauche ont longtemps fait ce qu’ils voulaient faire avec leur électorat – avéré ou fantasmé – musulman. Ce temps est révolu. La déculottée est proche.

Elle n’aura peut-être pas lieu tout de suite, elle n’aura peut-être pas lieu en 2012. Mais le vent semé par la gauche contre un certain électorat qu’elle a toujours considéré acquis ne peut que se solder par une tempête qu’il nous presse de voir arriver. Des signes encourageants sont apparus en cette année qui s’achève. Il n’est que cette gauche rance pour ne pas les avoir perçus. Vivement l’avenir.

Contactez votre député

Notre silence vaut pour ces politiciens consentement. Cessons de nous taire et disons notre désaccord. Pour retrouver le nom et l’email de votre député, surtout s’il est de gauche, rendez-vous sur le site de l’Assemblée nationale : Liste des députés par département [1]. N’hésitez pas à nous envoyer une copie de votre lettre ou de votre mail.

Crédit photo Une : Spunter [2]