- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Projet Waqf : « il voulait acheter son paradis… »

Le Waqf Tour, avec son imposant dispositif, perturbe souvent les responsables des mosquées qui nous accueillent. Habitués aux sempiternels sacs de collecte, les responsables de mosquées sont souvent troublés par l’arrivée massive d’une dizaine de jeunes bénévoles avec un camion rempli de matériel. Lorsqu’il s’agit d’une mosquée structurée, mieux vaut donc bien préparer en amont le déplacement, en expliquant bien notre méthode aux gardiens des lieux. Comme ce fut le cas à mosquée de Savigny-le-Temple (77).

Waqf Tour - Episode 1 : Mosquée Al-Iman, Le Bourget, 20 Octobre 2011

Pour la petite histoire, légèrement inquiets pour ce second déplacement, deux membres de l’équipe dont le chef d’équipe ont préféré se lever aux aurores pour être sur place dès la prière de Fajr afin d’anticiper tout imprévu éventuel. Al-HamduliLlah (louange à Allah), ce deuxième déplacement fut une réussite avec une collecte de près de 7 000 euros. Nous retiendrons de cet épisode la mine réjouie de quelques frères qui s’exclamèrent en nous voyant : « C’est le Projet Waqf ! Je les ai vus sur Al-Kanz !», et la remarque d’un des responsables qui en nous voyant arriver, nous prévenait : « Mes frères, si vous collectez 1 500 euros, ma cha’a-Llah. » Allah en avait décidé autrement…

Parfois, malgré l’obtention en amont de toutes les autorisations nécessaires, des mauvaises surprises peuvent survenir. L’étape 3 du Waqf Tour programmée à la grande mosquée de Montreuil (93) a ainsi failli avorter, c’était moins une ! Mais la sagesse des représentants des associations que fédère la grande mosquée a finalement pris le dessus. Nous voilà donc en pleine action, déployant le dispositif dont nous parlerons en détail dans un prochain billet in cha’a-Llah.

Projet Waqf : il voulait acheter son paradis…

Comme à chaque fois, notre imam monte sur le minbar pour assurer le sermon avec cette approche très spéciale et touchante de la thématique du don de soi et de ses biens dans le sentier du Très-Haut. Comme à chaque fois, les fidèles adhèrent. Et comme à chaque fois, ils donnent ! Wal-HamduliLlah.

Sans transition, rendez-vous dans le bureau de la mosquée de Montreuil pour le décompte, là où Allah nous avait réservé deux surprises de taille :
– La première, à laquelle je pense que nous ne nous habituerons jamais, c’est l’annonce des premiers chiffres. 10 000 euros, c’est tout simplement formidable, nous qui croyions que les 20 000 euros de la mosquée du Bourget étaient un épisode sur lequel il ne valait mieux pas s’attarder pour éviter les déceptions.
– La seconde, celle qu’il faut lire, raconter, enseigner, commence ainsi. Alors que nous étions sur le point de quitter le bureau, un frère entre et se dirige en direction de sheikh Mohamed Najah, notre imam ; « Sheikh, quelqu’un à l’extérieur vous demande. » Quelques minutes plus tard, alors que tout était bouclé, les billets enliassés, les chèques signés, la porte s’ouvre et de nouveau la stupeur s’installe. Pourquoi les larmes coulaient-elles ainsi sur le visage de l’imam ? Certains redoutaient une triste nouvelle venue ternir cette si belle journée, mais les larmes, c’est aussi la joie et la beauté de la foi et de la reconnaissance envers Allah. Sanglotant, sheikh me prend dans ses bras et me dit : « il voulait acheter son paradis… » Il s’agissait là de l’une des accolades les plus sincères qu’il m’ait été donné de vivre. Sheikh Najah pose alors sur la table une enveloppe contenant la somme de 12 000 euros. Cet homme avait entendu la parole du sheikh durant le sermon louant la noblesse du geste du frère qui avait donné 11 000 euros lors de notre passage à la mosquée du Bourget. « Sheikh, vous avez dit que cet homme a peut-être acheté son paradis en donnant ces 11 000 euros, je voudrais essayer d’acheter le mien aussi, alors en voilà 12 000. » Nous avons tous rêvé de faire un jour ce geste, ce sacrifice qui prouve notre amour pour Allah, lui l’a fait.

Avant le retour, Sheikh Najah réunit toujours la petite équipe des jeunes bénévoles de la mosquée de Vigneux (une dizaine de frères et de sœurs) pour un rappel. Celui de Montreuil restera à jamais gravé dans ma mémoire. « Mes sœurs, mes frères, voyez comme la miséricorde d’Allah est grande, pensiez-vous qu’Allah vous ferait ce cadeau ? Je ne parle pas de cette somme d’argent, je parle de cette chance qu’Allah vous a donnée, celle d’être peut-être un sabab (une cause) par lequel un homme a satisfait son Seigneur et entrera peut-être au paradis… »

Amine, l’un des porteurs du projet Waqf et responsable à la mosquée de Vigneux-sur-Seine.

Etat de la récolte

La somme collectée à ce jour est de 300 000 euros sur un objectif total de 400 000 euros, nécessaires pour le lancement du projet.
Si vous souhaitez proposer à la mosquée de Vigneux-sur-Seine d’accueillir le Waqf Tour dans votre mosquée, vous pouvez contacter l’équipe du projet par mail à l’adresse suivante : [email protected]

Projet Waqf : il voulait acheter son paradis…

Visitez le site du Projet Waqf : http://projetwaqf.fr [1]