- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Quand Auchan protège le Coran

Le halal n’est pas et n’a jamais été limité à l’alimentaire. Halal signifie « licite », « permis ». Ce terme ne peut être évidemment réservé uniquement à la viande, comme a pu l’affirmer récemment une « spécialiste de l’islam [1] ».

Le halal est une éthique, un lifestyle

Il ne désigne pas non plus une technique d’abattage et encore moins une marchandise. Le halal, en pratique, est assurément une éthique [2], un mode de vie, un lifestyle. Qui dit « mode de vie particulier », dit « besoins particuliers » et donc « consommation spécifique ».

La grande distribution, qui élargit sa gamme de produits destinés aux consommateurs musulmans au-delà des classiques rayons de viande halal, commence à le comprendre. A l’avenir, on peut d’ailleurs s’attendre à une extension de l’offre, cette fois tournée vers le tourisme muslim-friendly [3], avec pourquoi pas des smartbox muslim-friendly.

Le filon de l’édition islamique

En attendant, c’est l’édition islamique qui a la côté dans la grande distribution. On sait que pendant le mois de ramadan, c’est le jackpot depuis quelques années ; si bien qu’après le ramadan des livres islamiques entrent dans les classements des meilleures ventes de livre, comme c’est régulièrement le cas avec Les Quarante hadiths d’An-Nawawi [4].

Jusque-là, ces ouvrages n’étaient disponibles que pendant le mois du ramadan. Désormais, c’est toute l’année. Notamment chez Auchan, qui, comme vous pouvez le constater sur les images suivantes, considère qu’un exemplaire du Coran a un si grand pouvoir d’attraction qu’il est nécessaire de le protéger contre toute tentation… et de tentative de vol.

On peut se demander aussi si ce n’est pas pour éviter un contact direct avec le Livre saint : comme chacun le sait, on ne peut toucher le Coran, dans sa version originale, que si l’on est en état d’ablutions (sur la question, lire : Serait-il permis de toucher le Qour’aane en état d’impureté rituelle ? [5]).

Quand Auchan protège le Coran

Quand Auchan protège le Coran

Il est amusant de constater que, malgré la médiocrité de l’offre éditoriale islamique [6] francophone actuelle, la grande distribution garnisse ses rayons de ce type d’ouvrages. Amusant, mais prometteur. On peut penser, sans risquer de se tromper, que tout nouvel éditeur qui proposera des ouvrages et des produits de qualité n’aura guère de mal à convaincre des enseignes, déjà convaincues de l’opportunité de vendre de la littérature islamique.

S’agissant de la présence de tels ouvrages dans la grande distribution, le témoignage de Marie, en 2009, apporte un éclairage qui n’est de prime abord pas évident. Cette lectrice d’Al-Kanz racontait en effet qu’elle s’est convertie après être tombée sur le Coran [7], parmi les livres de cuisines dans un magasin Carrefour.

(merci à @naouphel [8])