- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

McFail : le fiasco de McDo sur Twitter

“Donner un micro à des consommateurs et ils auront quelque chose à dire. Il se peut juste que ce ne soit pas ce que vous voudriez entendre. C’est la leçon que McDonald’s vient d’apprendre.” C’est en ces termes qu’un article publié dans l’un des plus grands quotidiens américains, USA Today [1], commence. Il faut dire que le géant américain vient de connaître une gigantesque déconvenue sur Twitter. Non, il ne s’agit pas de notre article sur la présence de porc dans l’atelier de fabrication de l’un de ses fournisseurs de pain (voir McDo : du porc dans les pains du Filet-o-fish ? [2]), ceci n’est qu’une peccadille face à ce qu’a connu au même moment McDonald’s sur l’un des réseaux sociaux les plus prisés aujourd’hui.

Le 18 janvier dernier, misant sur le pouvoir viral de Twitter, McDonald’s décide d’y lancer une campagne de communication. Le but est de redorer son image auprès des consommateurs notamment en vantant la proximité de la chaîne de restaurants avec les petits producteurs de viande. McDo a ensuite invité les internautes présents sur Twitter à raconter leurs moments les plus heureux dans l’un de ces restaurants en utilisant le hashtag #McDStories. Et c’est là que tout a dérapé, puisque c’est tout le contraire qui s’est passé. Les internautes ont certes repris ce hashtag, mais pour raconter leurs pires moments ou pour critiquer vertement l’enseigne. Plusieurs de ces tweets ont été repris sur des sites d’informations français, tels que Lesinrocks.com [3], Sudouest.fr [4], Lexpress.fr [5]. Douche froide pour McDo contraint d’abandonner son initiative.

Au grand dam de McDonald’s, cette campagne ratée a amené certains internautes à sortir quelques cadavres enfouis dans de vieux placards ou à faire savoir à ceux qui étaient passés à côté que, aux Etats-Unis, un ancien employé de McDo a diffusé sur Internet la vidéo d’une souris se promenant dans un sachet de pains, comme le rapportait le site Metro [6], le 17 janvier dernier.

Précisons que la souris n’est pas une exception américaine. En 2010, deux internautes rendaient publique une vidéo prise au McDo des Champs-Elysées.

Une fois encore, on se rend compte de la force des réseaux sociaux et du pouvoir gigantesque que peuvent avoir les consommateurs face à des industriels pas si puissants que cela. Il suffit de quelques internautes sur Twitter pour que la sauce prenne et que ces géants aux pieds d’argile titubent. L’expert Fabrice Epelboin nous le rappelait dans l’interview qu’il nous a récemment accordée (voir Fabrice Epelboin : « Il y a une vraie spécificité du cas Herta » [7]). Si, vous aussi, vous voulez faire entendre votre voix et profiter de la caisse de résonance que peut être Twitter, rejoignez-nous en vous inscrivant et en vous abonnant à notre fil Twitter : http://www.twitter.com/alkanz [8]. Et si vous ne connaissez pas encore Twitter, voici un article qui pourrait vous éclairer : Qui m’aime me tweete [9].

Crédit photo Une : Mike Litch [10]