- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Abattage rituel : François Fillon et Bruno Le Maire mobilisés

Selon le site du Quotidien des marchés, revue professionnelle de l’agro-alimentaire, le premier ministre François Fillon et son ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation Bruno Le Maire s’apprêtent à “adresser une note aux services de l’Etat sur le terrain, les enjoignant de contrôler les aspects techniques et les circuits de distribution” liés à l’abattage rituel. En clair, les filières halal et casher devraient être mieux encadrées.

C’est là une nouvelle dont il faut se réjouir tant pour ce que cela augure en matière de protection du droit des consommateurs que pour les droits des animaux. S’agissant du halal, il va être de plus en plus difficile pour les industriels de louvoyer dans une opacité qui nuit à l’ensemble des consommateurs : vendre du prétendu halal dans le circuit traditionnel devrait être plus compliqué, tout comme vendre du halal contrefait.

En veillant à ce que la loi soit appliquée, les services de l’Etat vont contribuer à un assainissement du marché du halal au grand dam de nombre d’industriels qui vont devoir se faire à l’idée que le halal à papa est bel et bien fini. On ne peut que se féliciter de cette normalisation qui contraint les contrefacteurs du halal à rentrer dans le rang et à cesser de considérer que les consommateurs musulmans sont grugeables à souhait.

En septembre dernier, Daniel Goldberg [1], député PS de Seine-Saint-Denis, alertait le secrétaire d’État Frédéric Lefevbre [2], ainsi que le ministre de l’Intérieur et du Culte Claude Guéant [3] sur le vaste marigot qu’est encre aujourd’hui le marché du halal.