- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Lies Hebbadj est certes polygame, mais il est innocent

On savait la polygamie autorisée en France [1]. Louée quand on s’appelle Paul Bocuse, blamée quand on s’appelle Hebbadj. Lies Hebbadj, rappelez-vous, est cet entrepreneur nantais jeté à la vindicte populaire en plein débat sur le voile intégral.

Le ministre de l’Intérieur de l’époque, Brice Hortefeux, était à l’origine de ce qui tourna rapidement à un lynchage politico-médiatique, le ministre n’hésitant pas à déclarer publiquement que Liès Hebbadj était « présumé coupable de polygamie et de fraude [2] ».

Eh bien, la justice vient de blanchir Liès Hebbadj en prononçant un non-lieu. En clair, Lies Hebbadj est innocent des faits qui lui furent à tort reprochés. Selon son avocate, “l’examen du dossier n’a débouché sur aucune preuve sérieuse à charge […]. L’essentiel des charges qui pesaient sur lui se dégonflent. La montagne a accouché d’une souris”.

Où l’on se rend compte une nouvelle fois que les décisions de justice favorables aux lynchés font beaucoup moins de bruit que les lynchages savamment orchestrés. Et Brice Hortefeux court toujours.