- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Abattage rituel : Nicolas Sarkozy désavoue Nicolas Sarkozy

La campagne pour la présidentielle est abracadabrantesque. Aujourd’hui en meeting à Bordeaux, le président de la République a affirmé qu’il était pour l’étiquetage des viandes, que nous appelons de nos vœux depuis des années. En vain.

C’est une excellente nouvelle pour les musulmans, une très mauvaise nouvelle pour les juifs, et une catastrophe en puissance pour les industriels :

– Une excellente nouvelle pour les musulmans, car un étiquetage va mettre un séreux coup d’arrêt au halalgate. La quasi-totalité de la viande prétendument halal ne l’est pas. Nous saurons enfin qui triche.

– Une très mauvaise nouvelle pour les juifs, car l’écoulement des viandes casher dans le circuit conventionnel est une question de survie de la filière casher. Les autorités juives craignent qu’un tel étiquetage rendent impossible cet écoulement et fasse exploser le prix de la viande casher. Elles voient d’ailleurs d’un très mauvais œil toute cette polémique sur l’abattage rituel et sont contraintes de sortir de leur réserve pour prendre position publiquement.

– Un cauchemar pour les industriels, car ils vont devoir faire preuve de transparence. Depuis des années, du faux halal est vendu massivement en France sans que les autorités ne réagissent.

En adoptant cette posture, qui n’a évidemment rien d’électoraliste, le président désavoue le président.

Nous avons d’ailleurs une pensée émue pour Nicolas About, Nicolas Dhuicq et Françoise Hostalier qui ont dû avaler leur chapeau et bien des couleuvres après avoir tenté de faire passer des lois pour une meilleure transparence, mais aussi pour ces députés européens de l’UMP qui avaient voté pour l’étiquetage des viandes avant de se faire taper sur les doigts et se mettre au pas (lire : Abattage rituel : les trois projets de loi étouffés par l’UMP [2]). Pas facile la politique.

Ayons par ailleurs une pensée cette fois pour le grand rabbin Bernheim qui ne va pas apprécier la sortie très attendue par les Français et les cinq millions de chômeurs sur les piscines et les horaires non mixtes.

« Il n’y a pas de place dans la République pour des piscines où il y aurait des horaires adaptés »

Gilles Berhnheim s’est en effet prononcé, et nous partageons ses positions, pour la liberté de pouvoir disposer d’horaires non mixtes dès lors que cela était possible. Sur ce point, nous vous invitons à lire ou à relire l’article suivant : Piscine non mixte : l’UMP va fâcher le grand rabbin de France [3]

Piscine non mixte : l'UMP va fâcher le grand rabbin de France
Capture d’écran du site RMC.fr
Interview par J.-J. Bourdin du grand rabbin de France – 24 juin 2008

Rappelons toutefois que, s’agissant de l’abattage rituel, cette promesse est faite depuis des années par Nicolas Sarkozy à Brigitte Bardot sans qu’elle ne soit honorée, bien au contraire. Les promesses n’engagent que ceux qui y croient. Nous sommes vraisemblablement dans un effet d’annonce lié à une extraordinaire panique. Les industriels ne vont jamais accepter cette mesure, les juifs non plus (le CFCM lui n’a pas son mot à dire).

Conclusion de tout cela : le halal incarne la politique du désespoir, celle d’une certaine droite en déconfiture.

Crédit photo Une : L214 [4]