- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

UMP : “Un bon Français ne mange ni casher ni halal”

L’UMP n’en est pas à une contradiction près. Alors que c’est Nicolas Sarkozy lui-même qui a toujours fait en sorte que les filières casher et halal – le casher, pour une question de survie, le halal, en contrepartie de l’allégeance des autorités dites “représentatives” des musulmans de France – fonctionnent d’une façon qui aujourd’hui choque, voilà que le parti du président met en ligne un argumentaire sur ou plutôt contre l’immigration dans lequel il est fait référence à l’abattage rituel.

Ce qui fait à dire à Fabien, tenancier du blogue Ménilmontant, mais oui Madame [1], qu’un bon Français ne mange ni casher ni halal


Crédit Twitter – Ménilmuche [2]

Après un passage bien racoleur sur la burqa, la polygamie (pas celle de Bocuse [3] ni celles des riches touristes du Moyen-Orient [4]), le Qatar, ah non pas le Qatar, on peut en effet lire ce qui suit :

Par ailleurs, il faut régler certaines questions sensibles comme celle des abattages rituels. La viande abattue de manière rituelle représente environ 25 % de la consommation de viande en France, soit beaucoup plus que la proportion de personnes pratiquant une religion imposant cette exigence. Une partie de cette viande est vendue sans étiquetage speécifique dans les circuits de grande consommation. Nous voulons permettre à ceux qui souhaitent manger une viande abattue dans des conditions particulières de le faire. Mais nous exigerons l’étiquetage de cette viande car il est normal que la population soit informée de ce qu’elle mange.

Le ton est beaucoup plus policé que ce que l’on peut lire sous la plume des partisans de l’UMP sur Twitter. Malgré tout, en voulant qu’un étiquetage soit rendue obligatoire – ce que nous souhaitons vivement depuis bien longtemps –, l’UMP contredit Nicolas Sarkozy et toutes ces années où il a fait de l’abattage rituel une question personnelle.

Le parti du président risque par ailleurs de fâcher un peu plus la communauté juive, qui a dû sortir les griffes, en tirant les oreilles à François Fillon [5] il y a une dizaine de jours et en convoquant Claude Guéant, Jean-François Copé aujourd’hui. Précisons à cet égard que Manuel Valls, le grand protecteur de la laïcité et l’anti-communautariste über-républicain quand il s’agit de l’islam et des musulmans, a anticipé les choses en se présentant lui aussi.

Last but not least, une fois n’est pas coutume, le site de l’UMP met en ligne un texte d’une finesse de veau. Traiter de l’abattage rituel, et donc halal mais aussi casher, quand on sait que la présence des juifs remonte en France, à tout le moins sur ce qu’est géographiquement aujourd’hui la France au premier siècle après Jésus-Christ, faut vraiment être une buse pour intégrer ce point dans un texte contre l’immigration. Une buse ou…