- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

#RIPShaima, #TrayvonMartin, le Web contre les crimes racistes

#RIPShaima, c’est le hashtag massivement utilisé sur Twitter depuis quelques jours. Shaima, c’est le prénom d’une Irakienne de 32 ans, mère de cinq enfants, battue jusqu’à en mourir.

Battue à coup de démonte-pneu à son domicile. Une lettre retrouvée près du corps intimait à la famille de retourner en Iraq, berceau de la civilisation, immense cimetière depuis l’invasion américaine de 2003.

Le meurtre de Shaima Alawadi survient une semaine après celui de Trayvon Martin, jeune de 17 ans, assassiné par le chef d’une milice alors qu’il rentrait chez lui des bonbons de la marque Skittles en poche. Trayvon Martin était noir et portait une veste de jeune, une veste à capuche.

En apparence – dans le cas de Shaima Alawadi la police n’écarte pour l’heure aucune piste –, deux crimes de haine (hate crime), comme disent les Anglo-Saxons, qui ont révulsé une partie de l’Amérique.

Une partie de l’Amérique et des réseaux sociaux qui se mobilisent à la mémoire des deux victimes. Un appel pour une marche d’un million de hijab Million Hijab March est relayé sur Facebook [1] et Twitter, ainsi que sur de nombreux blogs.

Sur Twitter, on ironise sur les armes de destruction massive que constitue un hijab et une veste comme celle que pouvait poster Trayvon Martin.

#RIPShaima [2]

“Je suis Shaima”, “Nous sommes Shaima”, reviennent régulièrement, tout comme les demandes de justice.

#RIPShaima [3]

#RIPShaima [4]

Plus léger, ce dessin avec cette légende imparable : “Hijab, vous ne voyez que ce que j’ai choisi de vous montrer. N’est-ce pas cela la liberté ?”

#RIPShaima [5]

Une artiste, Aysha AlQassimi [6], a renommé une de ces oeuvres : “Liberty” devient “Shaima”

#RIPShaima [7]

Last but not least, le propos d’un homme politique italien demandant comment pourrait-il voter une loi contre le hijab, alors même que, dans la religion catholique, toutes les représentations de la Vierge Marie montrent une femme portant le voile.

#RIPShaima [8]

De nombreuses personnes, non musulmanes, ont par ailleurs tenu à poser en photo avec un hijab sur la tête. Tout comme d’autres ont revêtu une veste et tenu des bonbons Skittles en main en mémoire de Trayvon Martin.

#RIPShaima [9]
Mike Hayes
[10]

Le Washington Post [11] publie aujourd’hui une photographie des avocats de la famille de Trayvon. Ces derniers sont arrivés à l’audience avec une veste identique à celle que portait Trayvon. Une autre photo circule sur Twitter.

#RIPShaima [12]

Bill Press, commentateur politique, a lui aussi décidé de porter une veste à capuche.

#RIPShaima [13]

Et un enfant s’interroge. Sera-t-il le prochain ?

#RIPShaima [14]
Jeremy Nicolls [15]