- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Boissons énergisantes : l’association française des diététiciens nutritionnistes s’inquiète

Redbull, Monster, pour les plus connues. Les boissons énergisantes défraient la chronique après que l’Agence nationale de la sécurité alimentaire (Anses) a été alertée par des médecins de deux décès qui pourraient avoir été provoqués par la consommation de ces boissons.

Si à l’Anses on se dit pour l’heure seulement au stade de l’enquête et que rien ne permet d’affirmer de façon catégorique qu’il y a un lien entre la consommation inadaptée de ces boissons énergisantes avec ces deux décès, l’association française des diététiciens nutritionnistes (AFDN) appelle à la prudence.

Rappelant que ce type de boissons est sur surveillance depuis la mise sur le marché en 2008 – on se souvient de l’appel au boycott lancé par la ministre de la Santé de l’époque, Roselyne Bachelot [1] –, l’AFDN indique que l’on a recensé sur 24 cas problématiques treize cas ont permis d’établir un lien de causalité possible ou probable. Les effets indésirables rapportés sont cardiaques (trouble du rythme : tachycardie), neurologique (crises d’épilepsie, tremblements, vertiges…) voire psychiatrique (angoisses, agitation, confusion).

C’est pourquoi l’AFDN se dit “préoccupée par la toxicité potentielle de ce type de boisson, et leur usage excessif et inadapté, notamment chez les jeunes”. Et de mettre en cause le “flou scientifique” autour de leurs vertus énergisantes. Pour l’AFDN, “ces boissons énergisantes ne présentent donc pas, en l’état actuel des connaissances, d’intérêt nutritionnel démontré”.

Ainsi l’AFDN recommande “de renforcer l’information autour de la consommation des boissons énergisantes”, et plus encore “d’éviter, autant que possible, la consommation de ces boissons”. Rien de moins.

Crédit photo Une : Flickr – Nattu [2]