- Economie islamique - https://www.al-kanz.org -

Ramadan : la grande distribution britannique sans complexe

Ramadan : la grande distribution britannique
Crédit – @WasimIqbal7 [1]

Ramadan [2]. Le mois de ramadan est devenue pour la grande distribution une période incontournable. En France, du 15 juillet au 15 août, la grande distribution traverse une sorte de trou noir commercial. Les Français sont en vacances, les villes presque désertées, tout comme les allées des hyper et supermarchés ; raison pour laquelle aucun prospectus n’est distribué pendant cette période, sauf depuis quelques années à l’occasion du mois de ramadan.

En Grande-Bretagne, la grande distribution profite aussi du mois de ramadan, période où l’on constate malheureusement une surconsommation, contradiction aberrante puisque le mois de ramadan est par essence un mois de déconsommation, où la frugalité doit être de mise.

Mais, contrairement aux Carrefour, Auchan, E.Leclerc et autres Cora, les enseignes britanniques ne craignent pas d’indiquer clairement que leurs opérations commerciales sont liées au mois de ramadan. En France, on veut bien l’argent des musulmans, mais on se refuse à l’afficher, même lorsque cela se voit comme une vache dans un couloir.

Citons par exemple la chaîne de supermarchés Asda, dont le catalogue ramadan vient d’être distribué. Ou encore les magasins Morrisson, qui, outre leur prospectus, ne craignent pas de souhaiter un bon ramadan sur leur site Internet.

Ramadan 2012 : la grande distribution britanniqueRamadan 2012 : la grande distribution britannique

L’an dernier, Tesco, autre enseigne de la grande distribution, faisait de même.

Ramadan 2012 : la grande distribution britannique
Capture d’écran du site Tesco.com [3]

Quant à l’enseigne ASDA, elle alla encore plus loin en nouant un partenariat avec Muslim Aid, une association humanitaire pour mener une campagne de collecte de produits alimentaires.

Ramadan 2012 : la grande distribution britannique

A l’instar des opérations menées en France par les associations telles que les Restos du coeur, Muslim Aid s’est rendu dans des magasins ASDA, pendant le mois de ramadan, pour collecter des produits alimentaires en vue de les redistribuer.

On est loin de l’orientalisme suranné de la grande distribution à la française, loin des “saveurs orientales” et autres “mille et une douceurs”. Si, in fine, il s’agit évidemment d’attirer la clientèle musulmane, l’approche décomplexée et respectueuse britannique tranche avec la duplicité française.