- Economie islamique - https://www.al-kanz.org -

Tilly-Sabco, Salvel et Doux, le pseudo halal en pays musulmans

Tilly-Sabco et Doux, du non halal en Arabie saoudite

Halalgate. Le Moyen-Orient est envahi par des poulets non halal estampillés halal. Difficile pourtant de convaincre un habitant d’Arabie saoudite, du Qatar ou d’Abu Dhabi que la viande qu’il consomme a de fortes probabilités de ne pas être halal. Comment cela peut-être ? Ne sommes-nous pas dans un pays musulman ?

Certes, nous sommes bien dans un pays musulman, mais dans un pays qui importe massivement ses viandes de l’étranger (Argentine, Brésil, France, Pays-Bas, Pologne, etc.).

Lors de notre séjour à Dubaï avec l’association patronale SPMF, nous avons demandé à un résident français de nous en dire plus sur la situation dans le pays. Ce dernier, conscient du halalgate, nous expliqua que pour trier le bon grain de l’ivraie il fallait dans un premier temps se poser la question suivante : est-ce du poulet “frozen” ou du poulet “fresh” ? En d’autres termes, est-ce du poulet congelé ou du poulet frais ?

Quelle différence ? Qui a déjà mis les pieds dans ces pays-là a dû se rendre compte que les rayons de produits congelés sont garnis de poulets recouverts d’un emballage plastique à même la carcasse. Ce sont ces poulets qui sont “frozen”, congelés dans une usine en Argentine ou au Brésil puis massivement importés en Arabie saoudite, au Qatar ou encore en Egypte.

A contrario, les poulets “fresh” sont des poulets qui ont été élevés et abattus dans le pays. Le résident français interrogé nous indiquait que dans ce cas-là les poulets sont généralement abattus dans de toutes petites structures – il n’existe pas d’abattoirs d’envergure dans les pays musulmans — par des employés locaux.

Si Doux tient la dragée haute dans les pays musulmans, d’autres volaillers français y écoulent aussi allègrement leur pseudo halal. Citons deux autres sociétés : l’entreprise Salvel, qui assume pleinement la certification de complaisance que lui délivre la coquille vide qu’est l’AFCAI ou encore Tilly-Sabco, certifié aussi par l’AFCAI. En 2009, Tilly-Sabco déclarait exporter 89 % à l’export vers les pays du Golfe.

Tilly-Sabco et Doux, c’est en 2011, 220 000 tonnes de poulets vers les pays du Proche et du Moyen-Orient, soit la majorité des 55 % de poulets produits en Bretagne et destinés à ce marché, comme le rapportait récemment le Télégramme de Brest [1] ; ce même Télégramme de Brest qui en octobre 2010 pointant l’opacité (doux euphémisme) du certificateur de Doux et Tilly-Sbaco, l’AFCAI (voir Halal. Un sérieux manque de transparence [2]).

Voici le témoignage d’un Français qui séjourna quelques jours à La Mecque à l’occasion d’un petit pèlerinage.

Ce soir par hasard en allant aux boutiques se situant sous l’hôtel (juste en face du haram), je suis passé devant la porte de la cuisine de l’un des nombreux restaurants proposant des menus à base de poulet. Il faut savoir que la majorité des restaurant propose des plats à base de riz et de poulet.

Bref je suis tombé sur des Asiatiques qui déchargeaient une palette de matière première avec notamment du poulet congelé. J’ai donc regardé et retenu le nom qu’il y avait sur l’emballage (Tilly). Ce soir en rentrant à l’hôtel j’ai fait mes recherches et comme je m’en doutais la surprise fut de taille. Vous trouverez un lien ci dessous avec un mini-descriptif de cette marque. No comment !

Tilly-Sabco et Doux, du non halal en Arabie saoudite
Capture d’écran du site
[3]Yemenweb [4]

Rappelons à toute fin utile qu’au moins deux cheikhs saoudiens ont mis en garde contre ces poulets abusivement estampillés halal. Lire à ce sujet les deux articles suivants :

Un cheikh saoudien invite à ne pas manger les poulets Doux et donc chez KFC [5] et – Nouvelle fatwa contre les poulets Doux, KFC, Carrefour et assimilés [6]