- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Abattage rituel : le Sénat néerlandais rejette l’interdiction de l’abattage rituel

abattage rituel
Crédit – Nuskin [1]

S’il est un pays où la question de l’abattage rituel est particulièrement débattue au plus sommet de l’État, ce sont bien les Pays-Bas. L’an dernier, la chambre basse du Parlement adoptait une loi remettant en cause l’absence d’étourdissement avant la mise à mort de la bête. Or juifs et musulmans exigent que l’animal soit conscient avant son abattage ; d’où la mise en cause du projet de loi introduit par le Parti pour les animaux.

Il y a quelques jours, un accord a été signé entre le gouvernement néerlandais et les représentants des communautés juive et musulmane stipulant que le recours à l’étourdissement devenait obligatoire 40 secondes après le passage de la lame [2]. Ce compromis visait à satisfaire toutes les parties : les associations animalistes qui militent pour l’abrogation pure et simple de la dérogation autorisant l’abattage sans étourdissement, les musulmans et les juifs qui ne veulent pas entendre parler d’abattage avec étourdissement ante-mortem.

Coup de théâtre, mardi dernier. La chambre haute du Sénat a rejeté le projet de loi par 51 voix contre 21 estimant qu’une telle loi contreviendrait avec la liberté religieuse. Pour autant, le Parti des animaux ne désarme pas et annonce qu’il déposera prochainement un nouveau projet de loi.

En France, l’étourdissement a été rendu obligatoire en 1964 par décret (décret 64-334 du 16 avril 1964) favorisant de fait l’intensification des méthodes d’abattage industriel qui loin de participer au bien-être animal l’accroissent.