- Economie islamique - https://www.al-kanz.org -

Alcool dans Coca : Coca-Cola riposte

Voilà un bad buzz qui n’en finit pas. En juillet 2007, il y a un bientôt cinq ans, la publication d’une lettre du service consommateurs de Coca-Cola provoque une certaine agitation chez les consommateurs musulmans.

Alcool dans Coca-Cola : révélations autour de la recette [1]

Il faut dire que la teneur de cette lettre avait de quoi surprendre. On y apprenait que les boissons sans alcool de la firme américaine ne contenaient jamais plus de 1,2 % d’alcool. La formulation bien maladroite laissait penser que les sodas pouvaient contenir jusqu’à 1,2 % d’alcool, mais jamais au-dessus.

En rendant public, cette lettre dans un article intitulé “Adieu Coca, Fanta, Sprite et autres boissons alcoolisées [2] », nous n’imaginions pas les suites. Gênée aux entournures, Coca-Cola tente de tordre le cou au bad buzz en copiant-collant le commentaire de 3abde raouf [3], un internaute qui nous portait alors la contradiction pour l’ajouter dans la FAQ de son site officiel.

Les ventes sont peu ou prou impactées. Le soda le plus célèbre du monde est boycotté. Un an plus tard, en 2008, Coca-Cola frappe à la porte de la mosquée de Paris pour se voir délivrer un certificat de conformité. La mosquée le délivre. Mais ce certificat rassurait plus l’entreprise Coca que les musulmans.

Alcool dans Coca : Coca-Cola riposte [4]

Un an plus tard, en 2009, l’ancien président de Coca-Cola France [5] admet que l’entreprise a deux ans toutes les peines à enrayer le bad buzz. Il nous dira alors qu’il “espère que la polémique est terminée”. Espoirs douchés ce matin avec la publication d’une dépêche AFP sur la présence d’alcool dans plusieurs sodas à l’occasion de la parution jeudi 28 juin d’une enquête de 60 millions de consommateurs. Voici ce qu’écrit l’association dans un communiqué à propos de ce qu’elle considérait être jusque-là une rumeur (sic).

“Pour clore une rumeur persistante sur la présence d’alcool dans les colas, 60 millions de consommateurs a réalisé ses propres dosages. Près de la moitié des boissons testées contiennent de l’éthanol à des doses cependant très faibles, autour de 10 mg par litre (0,001 % d’alcool)”

Ainsi, depuis ce matin, l’information a été reprise par de très nombreuses rédactions. La presse, la radio, les sites d’information, les réseaux sociaux. L’alcool dans Coca-Cola est l’un des sujets les plus discutés de ce jour ; ce qui n’a pas manqué d’embarrasser Coca-Cola. D’où la riposte de la firme d’Atlanta, notamment sur Google.

Alors que la première page de Google pour la requête “alcool coca” évoluait au fil des nouvelles pages qui consacraient un article à l’information du jour, en fin d’après-midi, Coca-Cola a acheté des liens Adwords.

Alcool dans Coca : Coca-Cola riposte [6]

Coca-Cola tient à préciser que ses boissons sont non alcoolisés et qu’elles sont “hala” (sic). Hala pour halal évidemment. Si Coca-Cola tient à ce que l’on sache que ses boissons sont certifiés “halal”, c’est parce que les musulmans sont malheureusement de très gros consommateurs de sodas. Leur plat en sauce n’est pas accompagné de vin, mais de Coca, de Pepsi ou de Selecto. C’est ce qui explique du reste que tant Coca-Cola que Pepsi-Cola mènent depuis quelques années une politique agressive en direction des restaurants halal, gros débiteurs de sodas.

Cette enquête de 60 millions de consommateurs ne va pas faire les affaires de Coca-Cola qui va devoir composer encore longtemps avec ce qu’elle aurait aimé n’être qu’une rumeur.

Crédit photo Une [7]