- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Henné : mise en garde sanitaire contre la marque Royal Henna

Alerte sanitaire. Début juin, les autorités françaises ont publié une mise en garde contre l’utilisation des produits de coloration capillaire de la marque Henna Royal.

Comme le nom l’indique, il s’agit de henné, produit très prisé notamment par les jeunes femmes d’origine maghrébine et indo-pakistanaise.

Alertés par une utilisatrice, la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) et l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) ont procédé à des analyses qui ont permis de déceler dans les produits de cette marque une substance interdite, ainsi que la présence de para-phénylène-diamine [1] à un taux très supérieur au taux autorisé.

Trois produits de la marque sont visés : « Royal Black Henna », « Royal Red Henna », « Royal Brown Henna ». Or, ces produits sont vendus dans de nombreuses épiceries librairies islamiques, tout comme le khôl de la marque Hashmi [2] retiré récemment du marché ou encore l’eau de zamzam, interdite à l’export par le gouvernement saoudien [3], mais en vente en France. Il faut dire que, dans ces bazars, on est servi en matière de produits douteux. On se demande d’ailleurs comment les douanes françaises peuvent laisser passer toutes ces marchandises qui ne répondent pas aux normes européennes.

La DGCCRF note d’ailleurs dans son communiqué de mise en garde contre Royal Henna « qu’aucun produit ne mentionne la liste des ingrédients, le nom et l’adresse du fabricant ou de l’importateur au sein de l’Union Européenne et que l’étiquetage ne comporte pas de traduction en français, contrairement aux exigences de la réglementation en vigueur ». Faut-il s’en étonner ? Absolument pas. Faisons un petit test : si vous avez dans vos placards un flacon de habba sawda récemment acheté. Jetez donc un œil sur l’emballage. Si vous l’avez acheté dans une librairie islamique, il n’est pas impossible que l’emballage ne comporte aucune mention.

En 2007 déjà, une internaute se plaignait sur le forum du site Yabiladi [4].
Le problème n’est donc pas nouveau. Il était temps que les autorités sanitaires se mobilisent.

royal henna yabiladi

Vous savez ce qu’il vous reste à faire si vous êtes en possession de l’un de ces produits. Ne jouez pas avec votre santé. Pensez par ailleurs à prévenir le commerçant chez qui vous l’avez acheté (mais attendez-vous à ce qu’il vous réponde peut-être que c’est un mensonge des médias…)

Pour lire le communiqué de presse de la DGCCRF et de l’ANSM, cliquez sur le lien suivant : Mise en garde sur les risques liés à l’utilisation de produits de coloration capillaire de la marque « Royal Henna» [5].

Crédit photo Une : Hasna Lahmini [6]