- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Faux halal : des savants appellent KFC à cesser de « flouer les musulmans »

Du poulet halal selon KFC, Doux, Carrefour et bien d'autres
Poulets abattus à la chaîne par une scie circulaire

Halalgate. Depuis quelques années, dans la communauté musulmane en France et à l’étranger, KFC incarne le faux halal par excellence.

Malgré les interpellations des consommateurs, malgré les reportages qui ont démontré preuve à l’appui que KFC commercialise abusivement du faux halal, l’enseigne continue de faire l’autruche et tente de convaincre notamment via des publicités Google que son poulet est halal.

Communication

KFC non halal

Si en France l’enseigne a tremblé suite au reportage censuré par M6 en octobre 2009 [1], aujourd’hui, c’est encore l’enfumage des consommateurs qui prime [2].

KFC non halal

Après avoir tenté en 2010 de passer par la SFCVH-mosquée de Paris [3], pour couvrir l’AFCAI, certificateur du géant Doux, afin de faire diversion, KFC a tenté un coup de bluff en envoyant à la presse un communiqué indiquant vouloir « réduire son offre halal à un produit » à cause du développement de l’enseigne. Vaste blague. En 2011, le halalgate a fait des victimes. KFC craignait d’être le prochain sur la liste. Il a alors été de décidé de poursuivre en réduisant la voilure [4].

L’étau se resserre

Si en France KFC a la bénédiction du CFCM et de ses composantes qui ont choisi de ne pas lui demander des comptes, en Grande-Bretagne il en est tout autrement. Après avoir rejeté clairement le recours à l’abattage mécanique, une quarantaine d’érudits musulmans ont décidé de prendre leurs responsabilités et de remplir le devoir qui leur incombe.

Lors d’une conférence, rapporte le journal Asian Express [5], ces derniers ont rappelé très clairement qu’une bête abattue par une machine ne peut être halal, car la tasmiyah (formule sacrée qui rappelle que l’animal est abattu au nom d’Allah) doit être absolument prononcée sur chaque bête. De même, les règles en matière de halal sont définies par le Coran et la Sunna et il n’appartient qu’aux savants de l’islam de discuter et de définir ce qui est halal de ce qui ne l’est pas à partir des Textes, et non à un quelconque organisme de certification et encore moins à un groupe industriel.

En conséquence, les chuyukhs ont appelé publiquement KFC à cesser de faire passer pour de la viande halal de la viande issue d’un abattage mécanique. Ils sont même allés plus loin en exigeant que la triche (cheating) cesse.

Il convient d’ajouter que les poulets vendus chez KFC sont passés par électronarcose en l’absence de contrôleurs qui vérifient que les volatiles ne sont pas tués. Ainsi, des poulets sont déjà morts avant même la saignée. Il ne s’agit plus d’animal, mais de cadavre que l’on saigne.

Une caution fragile

Malgré tout, KFC affirme ne voir aucun raison pour changer quoi que ce soit ; ce qui pourrait lui coûter cher, puisque de plus en plus de musulmans en Grande-Bretagne se rendent compte que le poulet prétendument hala ne l’est.

Si KFC adopte cette posture, c’est parce qu’elle se réfugie derrière l’organisme de certification HFA (Halal Food Authority), qui comme certains organismes en France, autorise tout, comme l’indique le tableau ci-dessous.

Dix fois plus de KFC tout-halal en Grande-Bretagne
Source : HMC [6]

HFA, c’est l’organisme rêvé pour un industriel qui veut officiellement faire du halal en se contentant de coller une étiquette tout en ne changeant rien à ses process. Du pain béni pour KFC qui se cache derrière HFA, pensant qu’in fine cette stratégie s’avérera gagnante.

Là encore, un industriel fait la sourde oreille, méprisant les consommateurs et oubliant que ce sont ces derniers et personne d’autres qui décident du sort d’une entreprise. Le géant Nestlé l’a compris à ses dépens. Il n’est aucune raison de penser que KFC puisse continuer encore longtemps de la sorte.

En 2010 et en 2011, deux savants reconnus ont émis des avis juridiques condamnant ces pratiques. Voir :
Nouvelle fatwa contre les poulets Doux, KFC, Carrefour et assimilés [7]
Un cheikh saoudien invite à ne pas manger les poulets Doux et donc chez KFC