- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Ramadan : Auchan et Intermarché toujours dans l’orientalisme

Ramadan [1]. Indécrottables. Les années passent, les mentalités évoluent, les esprits s’ouvrent. Mais Auchan et Intermarché demeurent indécrottables.

Cette année encore, le mois de ramadan, dans leurs promotions respectives, est le mois de l’Arabe, celui qu’on attend dans ses rayons, celui dont on espère dépouiller de son portefeuille, mais que l’on considère si peu que l’on préfère éviter de dire ouvertement qu’on le désire. A l’instar d’Intermarché qui chaque année nous ressert la musique des « saveurs orientales ».

Ramadan 2012 : Auchan et Intermarché toujours dans l'orientalisme

Il y a quelque chose dans « l’Arabe » d’inconvenant. Bien qu’il rapporte et permette de multiplier le chiffre d’affaires par 3,5 pendant ramadan [2].

Comme les années précédentes, Intermarché met en avant, dans son catalogue, des produits prétendument halal : Socopa et Reghalal, que les musulmans avisés éviteront de consommer. Socopa est depuis près d’un an et demi absent des rayons des magasins du groupe Casino car non conforme au cahier des charges halal. Reghalal se moque des musulmans en leur vendant de la volaille d’un halal aussi contrôlé que les feux Knackis Herta.

Ramadan 2012 : Auchan et Intermarché toujours dans l'orientalisme
A éviter surtout pendant le mois de ramadan

Intermarché en profite par ailleurs pour placer sa marque prétendument « halal » Al-Jayid, ni certifié ni contrôlé, marque qui mérite un signalement auprès de la DGCCRF, comme le conseillait en janvier 2012 la puissante association UFC-Que Choisir (voir Révolution : contre le halalgate, l’UFC-Que Choisir saisit la Répression des fraudes [3])

Ramadan 2012 : Auchan et Intermarché toujours dans l'orientalisme
A éviter surtout pendant le mois de ramadan
.

Quant à Auchan, l’enseigne fait toujours dans le cheap. Toujours pas de catalogues dédiés, mais surtout des pages aussi vilaines que les rayons « ramadan » mal fagotés de ces magasins.

Monoprix se met au halal et au casher

Seul bon point à attribuer à Intermarché : la qualité graphique de son catalogue qui tranche avec ce que l’on a pu voir les années précédentes.