- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Les wahabites à la rescousse des grands hôtels parisiens

Un Saoudien est un wahabite. Le wahabite a la particularité d’être monstrueux dans les colonnes de Libération, Le Figaro, Le Monde, etc., mais vertueux quand il déambule sur les Champs-Elysées, flâne dans les boutiques de luxe de Place Vendôme ou règle des additions faramineuses dans les plus grands restaurants de Paris.

Début septembre, Le Parisien indiquait qu’après le mois de ramadan, hantise des professionnels du tourisme à Paris, la Côte d’Azur ou encore en Suisse, le retour des wahabites a redonné le sourire aux professionnels du tourisme.

D’après une étude de l’organisme de détaxe Global Blue France, les Saoudiens sont les touristes les plus dépensiers à Paris. Le même jour et dans un même magasin, ils consacrent 6 100 € en moyenne à leurs achats !

Source : Le Parisien, L’après-ramadan renforce la fin de saison [1]

De même, fin août, une étude de la société de conseil MKG Hospitality rappelait l’importance de la clientèle du Moyen Orient. « L’avancée de la période du ramadan eu un double effet positif sur Paris et la Côte d’Azur, régions qui accueillent la clientèle haut de gamme du Moyen-Orient », pouvait-on en effet lire dans un communiqué de presse [2]. « La moyenne des 25 premiers jours d’activité des hôtels de luxe de la station azuréenne fait ressortir une progression de près de 5 points du taux d’occupation des hôtels de la Croisette, et un bond de plus de 22% des prix moyens grâce aux suites louées par les délégations du Moyen-Orient. »

Merci qui ? Merci les barbus [3].