- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

De la taurine dans le lait pour bébé

Dites “taurine”, on vous rétorquera du tac au tac “Red bull”, cette boisson énergisante qui a défrayé la chronique en 2008 lorsque la ministre de la Santé de l’époque, Roselyne Bachelot, appela à son boycott.

Cette dernière affirma en effet que « Red Bull est une boisson qui n’a aucun intérêt en termes énergétiques, qui n’a aucun intérêt nutritionnel et qui a des dangers importants». Le principal grief de la ministre portait sur la présence de taurine.

Mais en mai 2009, soit près d’un an après l’arrivée de Red Bull sur le marché français, l’Institut de veille sanitaire indiquait que “globalement il n’y a pas de preuve d’effets aigus indésirables de la consommation de Red Bull autres que ceux éventuellement dus à la caféine”.

Pour autant, la taurine ne fait toujours pas l’unanimité. En juin dernier, l’association française des diététiciens nutritionnistes s’inquiète [1] suite aux décès qui pourraient avoir été provoqués par la consommation de boissons énergisantes.

Plus étonnant – enfin, pour ceux qui n’étaient pas au courant –, on trouve de la taurine dans la plupart des laits infantiles, comme on peut le constater ci-dessous.

[2]

Selon le site du fabricant de lait infantile Novalac [3], “la taurine est présente dans le lait maternel, car elle est nécessaire au bon développement du système nerveux du nourrisson”. D’où la présence de cet ingrédient dans les laits infantiles, dans des quantités conformes aux exigences d’une directive européenne [4], laquelle indique qu’« en cas d’ajout à des préparations pour nourrissons, la quantité de taurine ne doit pas être supérieure à 2,9 mg/100 kJ (12 mg/100 kcal)”.

La présence de taurine dans les laits de bébé n’est pas nouvelle. Une recherche sur Google permet de constater que, depuis plusieurs années, de nombreuses mamans, principalement, s’interrogent sur l’éventuelle dangerosité pour les nourrissons.

Et vous saviez-vous que le lait pour bébé contenait cette substance ?

Pour finir, profitons-en pour vous inviter à lire ou à relire l’article suivant : Des bienfaits de l’allaitement [5]