- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Faux moutons de l’Aïd pour des clients d’Auchan

Mi-octobre, nous mettions en garde celles et ceux qui comptaient commander leur mouton de l’aïd chez une enseigne de la grande distribution. La mise en garde était très claire : Mouton de l’aïd : fuyez la grande distribution [1].

Il ne fallait pas être grand clerc pour savoir que, comme les années précédentes, des consommateurs musulmans allaient une fois encore croire acheter un mouton de l’aïd qui n’est en réalité ni de l’Aïd, ni halal.

Les faux moutons de Rungis

En 2010, des professionnels du marché de Rungis avaient été pris la main dans le sac. Un lecteur d’Al-Kanz nous avait fait parvenir des photos prises sur place, la veille de l’Aïd dans l’un des pavillons de ce gigantesque marché professionnel. Voici, pour rappel, le message qu’il nous fit parvenir :

J’ai constate avec effarement que ce matin lundi 15/11/2010 au MIN de Rungis des agneaux étaient certifiés du CSH de la mosquéé d’Evry-Courcouronnes avec la mention AID AL ADHA (soit un jour avant l’AID véritable) sachant qu’ils ont été vraisemblablement tué fin de semaine dernière pour être exposé ce matin.

Voici les photos. D’ici vendredi ceux qui se rendront à Rungis pourront prendre des photos identiques. Malheureusement.

Faux moutons de l'Aïd à RungisFaux moutons de l'Aïd à Rungis

Faux moutons de l'Aïd à RungisFaux moutons de l'Aïd à Rungis

Faux moutons de l'Aïd à RungisFaux moutons de l'Aïd à Rungis

Pour en savoir plus, voir les deux articles suivants : Faux moutons de l’Aïd : Rungis pris la main dans le sac [2] et Faux moutons de l’Aïd à Rungis, les photos [3].

Auchan : Moutons livrés jeudi, l’Aïd vendredi

Mais les faux moutons de l’Aïd ne se trouvent pas seulement à Rungis, où se fournissent toute l’année de nombreux bouchers musulmans. La grande distribution se fiche aussi du respect du rite. La photo ci-dessous nous a été envoyée par Linda, lectrice d’Al-Kanz. Il s’agit d’un panneau posé à l’entrée d’un magasin Auchan du nord de la France.

Nous avons voulu en savoir plus sur cette offre particulièrement alléchante : 165 euros la carcasse de mouton, c’est un prix défiant toute concurrence, un prix louche vu l’inflation – excessive et intolérable, car artificielle et volontaire – à l’occasion de l’Aïd al-Adha. Notons que la pancarte indique que le mouton est d’origine « UE », c’est-à-dire « Union européenne ». Autrement dit, les moutons proposés par Auchan ne sont pas français. C’est le genre d’indice qui doit mettre la puce à l’oreille. Un commerçant qui vend du « made in France » le mettra toujours en avant et fera en sorte que ses clients potentiels ne manquent pas cette information.

« Origine UE » signifie donc que les moutons ne sont pas abattus en France. Or, un mouton ne sera considéré comme étant « un mouton de l’Aïd » qu’à la seule condition que son abattage ait eu lieu après la prière de l’Aïd, soit vendredi matin à partir, grosso modo, de 9 h. Cela amène deux questions pour ces moutons importés d’un pays européen : quand seront abattus les moutons vendus par Auchan et quand les clients qui ont passé commandé dans un magasin de l’enseigne pourront-ils le récupérer ?

En début de semaine, nous avons donc appelé plusieurs magasins Auchan (et nous avons enregistré les conversations). Nous avons pu avoir des réponses claires dans trois cas : les moutons seront livrés jeudi, notamment dans la nuit de jeudi à vendredi pour être remis aux clients vendredi. Nous avons demandé à l’un de nos interlocuteurs, employé d’Auchan, s’il nous était possible de récupérer le mouton jeudi soir. « Sans problème », nous a-t-il dit. Conclusion : ces moutons achetés par des clients naïfs ne seront pas des moutons de l’Aïd. Pire, rien ne garantit que ces moutons seront halal. Ni de l’Aïd ni halal. Double désillusion pour ceux qui se rendront compte, sûrement un peu tard, de cette triste réalité.

Consommateurs, agissons !

Comme dans le cas du hajj, et plus généralement du marché du halal, le silence des représentants de l’islam de France, le CFCM en tête, est particulièrement dommageable. Nous l’écrivions en 2010 [4]. Deux après, rien n’a changé : Nul au CFCM n’ignore ce qui se passe depuis des années sur le marché du halal, véritable cour des Miracles, où fourmillent pêle-mêle cols-blancs travaillant pour le compte d’entreprises aux desseins bassement mercantiles, certificateurs véreux et bouchers peu regardant sur l’origine de leur marchandise. Malgré tout, le CFCM laisse faire.

Nous avons alerté l’union françaises des consommateurs musulmans [5] (UFCM). Nous allons faire de même avec l’UFC-Que Choisir et la Répression des fraudes. Nous vous invitons à en faire de même. Ne négligez pas cette action qui pèsera d’autant plus que nous serons nombreux à donner l’alerte. N’attendons rien du CFCM, c’est la société civile, autrement dit nous, qui fera bouger les lignes. Envoyez un courriel à la Répression des fraudes après avoir cliqué sur le lien suivant : je contacte la Répression des fraudes [6].

Enfin, si vous êtes de ceux qui ont commandé leur mouton chez Auchan ou auprès d’une autre enseigne de la grande distribution, nous vous recommandons vivement de vous rendre dès demain dans votre magasin pour en savoir plus. Vous devriez avoir quelques surprises. Ne vous laissez pas enfumer par les éléments de langage qu’Auchan a dû préparer, vu que l’enseigne sait que nous savons. Demandez que l’on vous montre les documents relatifs à votre mouton. Faites-vous le cas échéant assister par un professionnel qui saura poser les bonnes questions, et, mieux, d’un huissier de justice.

N’hésitez pas à cliquer sur le bouton Facebook « J’aime » ci-dessous, ni à retweeter le lien de cet article afin de permettre sa diffusion la plus large.