- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Mosquée de Provins : croix gammées et tags

Us et coutumes. Profaner une mosquée entre dans les mœurs. Le Parisien [1] rapporte ce matin que la mosquée de Provins [2], une ville située à près de quatre-vingts kilomètres de Paris, a été profanée.

Des croix gammées sur la mosquée de Provins
Capture d’écran du site Leparisien.fr [1]

Six croix gammées et des tags ont été inscrits au feutre rouge sur les portes et les murs du lieu de prière. C’est la seconde mosquée profanée en une semaine dans le département de la Seine-et-Marne, après la profanation de la mosquée d’Ozoir-la-Ferrière, située à une soixante de kilomètres de Provins.

Mosquée de Provins : croix gammées et tags

Une plainte a été déposée par l’association des musulmans de Provins, précisait le Parisien.

Début février, ce sont quatre mosquées qui ont été visées en un seul week-end : croix gammées et inscriptions ouvertement islamophobes à Ozoir-la-Ferrière, graffitis nazis et étoile de David sur deux autres mosquées, à Besançon dans le Doubs et enveloppe contenant des tranches de jambon dans la boîte aux lettres de la mosquée de Meximieux, dans l’Ain.

A ce rythme, la Française des jeux va pouvoir lancer un nouveau jeu : Mosqueo. Principe : trouver quelle mosquée sera profanée le week-end à venir.

S’agissant du ministre de l’Intérieur, il devrait préciser dans la matinée que ce n’est pas bien de dessiner sur les murs, plus encore quand le mur ne nous appartient pas, avant de retourner à son combat du moment : dévoiler les femmes musulmanes, ce voile qui, selon Manuel Valls, « interdit aux femmes d’être ce qu’elles sont » (sic). D’où le combat qu’il mène, « combat essentiel pour la République », faut-il le préciser. Le ministre est évidemment dans son rôle, quand bien même de mauvaises langues pointeraient un flagrant « deux poids deux mesures », chez celui qui martela, avec justesse, qu’en France les juifs peuvent « porter la kippa avec fierté ». Que les musulmanes portent des kippa et Manuel les oubliera.