- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Kippa et voile : la laïcité sélective et dangereuse de Manuel Valls

93 % des électeurs musulmans auraient voté pour François Hollande [1]. Bien mal leur en a pris.


Montage réalisé par le collectif contre l’islamophobie en France [2]

Manuel Valls, au nom d’une laïcité agressive et sélective, dénaturée par un républicanisme primaire, ne rate pas une occasion de s’en prendre aux musulmans. Spécifiquement aux femmes, qu’il compte dévoiler de gré ou de force. Il ne suffit pas, il ne suffit plus de préciser que ce sont les islamistes qui sont visés et non les musulmans. Il n’est là qu’éléments de langage pour maquiller la réalité.

En portant M. Valls au ministère de l’Intérieur, lui qui n’a rassemblé que 5,6 % des électeurs socialistes lors des primaires, François Hollande a envoyé un message très négatif aux musulmans, déjà bien malmenés par la droite.

A la différence d’un Nicolas Sarkozy ou même d’un Jean-François Copé, Manuel Valls ne s’embarrasse d’aucune précaution : affirmer – tout en la portant – que la kippa, qui est au judaïsme ce que le voile est à l’islam, peut être portée avec fierté et dans le même temps criminaliser le port du voile n’est pas acceptable.

Comme nous l’écrivions au début du mois [3], si le propos à l’endroit de la communauté juive est rassurant et bienvenu, il faut s’interroger sur l’appréciation à géométrie variable du ministre. Il faut s’inquiéter, et refuser fermement, qu’un ministre en charge d’un portefeuille régalien puisse affirmer aussi ouvertement que tous les signes religieux ne se valent pas et, pire, promettre de croiser le fer avec ceux qui n’ont pas l’heur de porter le bon signe religieux.

Le combat d’arrière-garde du ministre contre toute une population est dépassé. Ce retour à cette laïcité dangereusement anticléricale ne favorise en rien le vivre-ensemble. Bien au contraire, il clive et fait du mal à la société.

Manuel Valls, ministre du Culte, n’est pas autorisé à lancer une croisade contre les musulmans en général, les femmes musulmanes en particulier. Nous ne sommes plus sous la IIIe République. Que François Hollande rappelle son ministre à l’ordre. Et à la loi.