- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Sri Lanka : les moines bouddhistes multiplient les attaques contre les musulmans

fashion bug [1]Crédit Gossiplk [2]

Le 1er avril dernier, trois moines bouddhistes ont été arrêtés par la police après le saccage de Fashion Bug, un entrepôt appartenant à un musulman.

Trois jours plus tôt, près de 500 jeunes bouddhistes emmenés par douze moines s’en sont pris à ce commerce en jetant des pierres contre les vitres du bâtiment et les camions, dévastant les locaux. Les vandales n’avaient d’autres griefs que la haine des musulmans.


Encouragés par le parti extrémiste bouddhiste BBS (Bodu Bala Sena), les appels à la violence contre les musulmans se multiplient depuis des mois au Sri Lanka. En mars dernier, BBS obtint une demi-victoire en amenant les musulmans à abandonner l’étiquetage halal des produits alimentaires vendus dans le pays. Le parti bouddhiste n’hésita pas à lancer un ultimatum : plus aucun produit commercialisé dans le pays ne doit être certifié halal à partir du 1er avril.

Lire – Sri Lanka : des moines bouddhistes mobilisent contre le halal [6]

Le journaliste Azzam Ameen, qui fait régulièrement état sur son compte Twitter, de la situation sur place indiqua le 30 mars dernier que plusieurs mosquées du pays reçurent des lettres de menace, avec la mention BBS. Bodu Bala Sena, qui nia être à l’origine de ces menaces [7], porta plainte.

La situation sur place est si tendue que Michele Sison, ambassadeur américain au Sri Lanka s’est émue de la multiplication des discours islamophobes et des attaques menées contre la minorité musulmane, qui représente 10 % de la population. Le silence des autorités et l’inaction des forces polices, qui font écho à la situation des musulmans en Birmanie, laissent penser que le gouvernement approuve l’action des extrémistes bouddhistes.

Les moines galvanisent des groupes de jeunes gens qui s’en prennent régulièrement aux musulmans. Des rumeurs alimentent ce climat de haine : il est reproché aux musulmans de tenir l’économie et de travailler à une s’emparer du pays par la natalité et la stérilisation des Cingahlais bouddhistes.

Comme nous le rappelions en février dernier [6], les minorités chrétiennes et hindoues sont à peine mieux loties. Le site Barnabs Fund [9], spécialisé dans les violences faites aux chrétiens dans le monde, déplore dix attaques contre la minorité chrétienne pour le seul mois de mars.