- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Mosquée de Coulommiers : tags nazis et tête de porc

Mosquée de Coulommiers

Profanation du week-end. Après les tags nazis sur la mosquée de Voiron [1], près de Grenoble dans l’Isère, et les dégradations, pour la cinquième fois consécutive, de la salle de prière de Barp, en Gironde [2], c’est au tour de la mosquée de Coulommiers, en Seine-et-Marne, d’être la cible de vandales islamophobes.

Selon les premières informations [3], une tête de porc et des tags nazis, pour changer, ont été découverts ce dimanche sur la mosquée en chantier

Sur Twitter, Thomas Poupeau, journaliste au Parisien, précise que la profanation aurait eu lieu dans l’après-midi.

D’habitude, ce type de vandalisme a lieu dans la nuit. Les fidèles découvrent généralement les méfaits à leur arrivée à la mosquée pour la prière d’avant l’aube.

Selon Thomas Poupeau, le maire de Coulommiers, Franck Riester, se dit « scandalisé ».


Ces dégradations et cette haine récurrente ne doivent pas faire illusion : l’islamophobie n’existe pas, Sœur Caroline Fourest paye sa personne paye de sa personne pour que cette vérité soit tant en-deça qu’au-delà des Pyrénées.

Si elle le dit, c’est qu’c’est vrai. Espérons que les moins républicains de ce pays n’agonisent pas le ministre de l’Intérieur et du Dévoilement des femmes voilées de leurs invectives séditieuses. Le ministre ne peut pas courir les plateaux de télévision, froncer les sourcils en permanence, attribut essentiel du va-t-en-guerre, pour alerter la France du danger des nounous voilées et dans le même temps s’embarrasser des excès dominicaux de quelques gai-lurons amateurs de viande porcine. Enfin pas de toute la viande porcine, sinon la tête de porc déposée devant la mosquée, ben ils la mangeraient aussi.

Rappelons pour les esprits comptables que cette profanation est la treizième de l’année 2013, si l’on omet les enveloppes contenant du porc envoyées à au moins une dizaine de mosquées recensées [8] en France par des sympathisants d’extrême droite, c’est la dixième profanation de mosquée de l’année 2013. C’est pour la Seine-et-Marne la troisième profanation du genre après la mosquée de Provins profanée [9] en février et la mosquée d’Ozoir-la-Ferrière [10].