- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Guantanamo : une khutba pour le 100e jour de grève de la faim

100e jour de grève de la faim à Guantanamo
Aujourd’hui, à l’ambassade des Etats-Unis en Australie – @seanbedlam [1]

100 jours que plusieurs prisonniers illégaux de Guantanamo, jamais inculpés, jamais jugés, pour près d’une centaine libérables, mais toujours enfermés, mènent une grève de la faim, ultime protestation contre la prise d’otage dont ils sont victimes.

Un vendredi pour Guantanamo

A cette occasion, le site Cage Prisoners, investi depuis des années dans la défense les droits de ces pères, frères, fils, arrachés à leur famille dans la plus grande illégalité, a mis en ligne une khutba (sermon) afin d’inviter les imams du monde entier à traiter de ce sujet en ce vendredi.

La khutba, c’est le sermon que donne l’imam du haut de sa chaire devant un auditoire de fidèles, silencieux – il est strictement interdit de parler pendant le sermon – et attentif. La khutba, c’est le moment par excellence pour interpeler la communauté des croyants.

priere guantanamo [2]
Prière en groupe à Guantanamo – @yetimcocuk [3]

En France, le sermon du vendredi est généralement – pas systématiquement – assez pauvre. On oublie de parler au coeur des fidèles pour dans certaines mosquées faire du marketing civique, réduisant le musulman à un éternel enfant à qui il faut rappeler qu’il faut « donner une bonne image de l’islam ». Dans d’autres, surveillés par le Maroc et l’Algérie, pays voisins rongés par un nationalisme qui entretient une haine mutuelle absolument stupide, on dit la khutba comme on passe le sel.

La khutba inscrit le croyant dans le monde

Dans le cas contraire, l’écart de l’imam est sur-le-champ rapporté aux autorités étrangères. Et puis, il y a ces mosquées où l’imam remplit sa fonction de vicaire de Dieu sur terre. Il veille à élever les coeurs les aidant à s’ouvrir au souvenir de Dieu, ce faisant il inscrit la foi des fidèles dans le monde d’ici-bas. Les croyants deviennent alors des femmes et des hommes du monde, des gens dans la cité, au sens grec du terme (polis), des gens de bien qui oeuvrent quotidiennement pour le bien de la société, le bien du pays, le bien du monde.

chaise guantanamo [4]
Chaise utilisée pour nourrir de force les grévistes de la faim – @JusticeInFL [4]

S’il est parfois des raisons objectives de désespérer des hommes et de nous-mêmes, la pleine confiance en Allah, la nécessité d’oeuvrer avec sincérité dans le seul but de Lui plaire, indépendamment des difficultés rencontrées au quotidien, doivent nous amener à agir et à combattre l’injustice, fut-ce contre nous-mêmes.

« Ô vous qui croyez ! Observez la stricte vérité quand vous témoignez devant Dieu, fût-ce contre vous-mêmes, contre vos parents ou vos proches. Que ce témoignage concerne un riche ou un pauvre, Dieu porte plus d’intérêts à l’un et à l’autre que vous-mêmes […]. »

Traduction du sens du début du verset coranique 135 de la sourate 4, « les Femmes »

Témoigner contre Guantanamo, faire connaître le sort de 100 détenus illégaux en grève de la faim, mettre fin au silence sur leur sort, c’est combattre l’injustice qui leur est faite. S’il est un peu tard pour que l’imam de votre mosquée puisse consacrer sa khutba du jour à nos frères de Guantanamo, rien n’empêche qu’une conférence leur soit donnée dans la semaine ou que Guantanamo soit le sujet de la khutba de la semaine prochaine.

La khutba mise à disposition par Cage Prisoners est en anglais. Si une bonne âme pouvait la traduire en français, nous nous ferons un devoir de la mettre en ligne au plus vite dans l’espoir qu’un peu partout en France le sujet soit abordé. Pour télécharger la khutba des 100 jours de grève de la faim à Guantanamo, cliquez sur le lien suivant : Guantanamo: 100 days of hunger strike – Template Khutba [5] ou en téléchargeant directement le fichier PDF en cliquant sur le lien suivant : Guantanamo – Hunger Strike Khutba [6].