- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Rosaparks fait le mur

Rosaparks fait le mur [1]

La photo ci-dessus n’est pas celle de la classe de vos rêves. Nous ne sommes pas à l’école, mais dans un restaurant, dans un fast-food. Chez Rosaparks.

Pendant plusieurs semaines, Rosaparks, c’était un teasing mené avec maestria par des entrepreneurs qui partageaient leur aventure entrepreunariale. Puis Rosaparks se dévoila : fast-food bio et halal – il y a évidemment des choses à dire sur le fast-food -, Rosaparks, c’est surtout un restaurant d’un genre particulier.

Au risque d’user d’une formule galvaudé, Rosaparks, c’est un business avec du sens. Il suffit d’observer de plus près la photo, plus précisément l’arrière-plan : Malcolm X, Jean Moulin, Nelson Mandela et d’autres noms moins connus.

Sur ce mur, des femmes et des hommes qui ont marqué leur temps. Fin avril, sur Rosaparks [2], on pouvait lire.

Tous ces personnages célèbres ou non ; qui ont tout autant marqué l’histoire, on les oublie ? Pas chez Rosaparks en tout cas. Notre concept est donc là. Mettre en avant ces personnes si importantes. A travers un burger, une déco, un accessoire, un livre, une photo, tout est possible. Une bibliothèque est d’ores et déjà mise à votre disposition. Nous proposons à la lecture des ouvrages sur ces hommes et ces femmes américains, indiens, arabes, européens… Notre bibliothèque est assez grande pour vous parler de tout ce monde. Il suffit de la remplir. Chaque mois nous tacheront de mettre en avant une personne importante à travers une fresque, une recette, des textes, des citations…

Au-delà du concept, c’est proprement les qualités entrepreneuriales de l’équipe Rosaparks qui sont bluffantes. Les suivre sur leur blog, c’est partir à l’aventure, dans leur aventure, qu’ils partagent généreusement. Il y a chez Rosaparks ce quelque chose que l’on a depuis plusieurs années chez un Patrice Cassard, fondateur de LaFraise.com [3] et d’Archiduchesse.com [4], concept totalement improbable qui aujourd’hui cartonne – cette e-boutique commercialise des chaussettes unicolores : une puissance marketing propre non pas au produit ou au service, mais à l’entrepreneur qui porte le projet, une générosité avec un sens profond du partage qui vous donne envie d’être pote et puis ce petit truc qui fait qu’on aime, c’est tout.

On peut d’ailleurs penser que ce premier restaurant situé à Troyes dans l’Aube sera rapidement suivi par d’autres in cha’a-Llah et qu’une franchise se développe partout en France, voire à l’étranger.

Terminons avec une anecdote racontée sur Twitter.

Ça ne se voit sûrement pas, mais Rosaparks on aime. Pour suivre les joyeux entrepreneurs, cliquez sur le lien suivant : http://www.rosaparks.fr [7]