- Economie islamique - https://www.al-kanz.org -

Deux lieux de culte, un cimetière profanés

saint-pierre nantes
La cathédrale Saint-Pierre de Nantes – crédit Jean-Louis Zimmermann [1]

Dans la nuit de vendredi 7 à samedi 8 juin, la cathédrale Saint-Pierre à Nantes a été la cible d’une profanation de l’édifice, rapporte le quotidien La Croix [2].

Les dégradations sont nombreuses : insultes et tags à caractère nazi sur le sol, statues et croix noircies, autel inauguré en mai dernier souillé par le chiffre 666, qui fait référence au culte de Satan. Des dessins “évoquant le buste des Femen et des personnages rappelant ceux de la ‘manif pour tous'” ont par ailleurs été découverts.

La veille, à Limoges, l’inscription “droit canonique = sharia” a été découvert sur le portail d’entrée de la cathédrale de Limoges.

Autre profanation, cette fois en région parisienne à Villiers-sur-Marne, dans le Val-de-Marne. Un lieu de culte protestant a été dans la nuit de lundi 10 à mardi 11 juin entièrement ravagé par un incendie vraisemblablement d’origine criminelle, selon le Parisien [3].

Enfin, à Villersexel, en Haute-Saône, c’est un cimetière qui a été profané. “De multiples plaques funéraires souvenirs ont été brisées, toutes dans le même secteur”, selon une information de l’Est républicain [4]. “Les dégradations concernent une dizaine de tombes au total”.