- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Faux halal de Doux : scandalisés, ils écrivent à l’enseigne saoudienne Bin Dawood

Doux : faux halal à La Mecque

Halalgate. Depuis des dizaines d’années, le groupe Doux et d’autres volaillers français inondent les pays musulmans de faux poulets halal.

Cette tromperie est de notoriété publique. Deux reportages, l’un pour M6, l’autre pour Canal+ ont démontré témoignages à l’appui que Doux estampille abusivement halal des poulets qui ne le sont pas. Pourtant, les autorités françaises laissent faire, malgré le risque de dommages terribles sur la filière avicole, voire sur toute la filière viande, que provoquerait une réaction forte des pays où ces faux poulets halal sont importés.

Il y a quelques jours deux internautes ont décidé d’alerter la chaîne saoudienne Bin Dawood en lui adressant directement un courriel. Voici donc ce que Hédi [1] et Isqatunidam [2] ont envoyé cette société soit directement à l’adresse suivante : [email protected] soit via le site : formulaire de contact [3].

Dear Bindawood team,

I wanted to inform you that your french poultry supplier Doux is selling you fake halal meat. I know the situation very well because I’m a French Muslim.

I’ve all the proofs that your supplier is cheating you. This is a big fraud. Watch this video http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=G-Yh5h29r80 [4].

The slaughter is mechanical and with no mention of tasmiyyah. Before the mechanical slaught, chicken are stunned and some of the chicken die before being slaughtered by the machine.

If you need more information about this huge fraud, feel free to contact me, I’ll provide to you pictures, video and the french tv report. Your French supplier Doux is flooding all the Middle Eastern market with non halal meat.

I look forward to your reply.

Best regards

Mr X

Nous vous tiendrons au courant d’une éventuelle réponse de Bin Dawood que pourraient nous faire suivre Hédi ou Isqatunidam.

En début de semaine, Ouest France révélait que les douanes françaises ont perquisitionné le siège de Doux soupçonné de fraude à l’export : les poulets vendus dans des pays étrangers pourraient avoir été gonflé d’eau. Cette pratique courante dans le milieu vise à augmenter artificiellement le poids du poulet pour le vendre plus cher. Lire : Fraude à l’export : le volailler Doux visé par une enquête [5].