- Economie islamique - https://www.al-kanz.org -

Rohingya : le magazine Time met à la une Wirathu, Hitler de Birmanie

Islamophobie [1]. « L’Hitler de Birmanie est bouddhiste et ses juifs sont les musulmans rohingyas ». Ainsi tweetait en avril dernier David Aaronovitch.

Ce journaliste américain, lui-même de confession juive, s’exprimait à propos de Wirathu, le chef-moine bouddhiste à l’origine de l’épuration ethnique des musulmans rohingyas.

Les parallèles avec Hitler et le nazisme sont le plus souvent excessifs. Pourtant, dans le cas de Wirathu, si d’aucuns évoqueront le point Godwin, cette référence au Führer n’est pas si farfelue qu’il n’y paraît.

Point Godwin

Les internautes coutumiers des débats sur Internet en général savent ce qu’est le point Godwin. Voilà ce qu’en dit Wikipedia : “La loi de Godwin est une règle empirique provenant d’un énoncé fait en 1990 par Mike Godwin relatif au réseau Usenet, et popularisée depuis sur Internet : ”Plus une discussion en ligne dure longtemps, plus la probabilité d’y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Adolf Hitler s’approche de 1.” Dans un débat, atteindre le point Godwin revient à signifier à son interlocuteur qu’il vient de se discréditer en vérifiant la loi de Godwin. Par extension, du fait de la polysémie du mot ”point”, des ”points Godwin” sont parfois attribués à l’unité.”

Si David Aaronovitch considère que Wirathu est un nazi et qu’il est “l’Hitler de Birmanie” dirige l’extermination des musulmans qui vivent en Birmanie, qu’ils appartiennent à l’ethnie apatride rohingya ou qu’ils soient eux-mêmes birmans.

Lire : « L’Hitler de Birmanie est bouddhiste et ses juifs sont les musulmans rohingyas» [2]

En avril dernier, Human Rights Watch [3] (HRW) publiait un rapport qui aurait dû immédiatement mobiliser la communauté internationale : l’ONG affirme sans détours que le gouvernement birman encourage les meurtres de masse [4] menés par moines et laïcs bouddhistes tant contre les populations musulmanes.

Alors que l’Europe a offert un blanc-seing à la dictature birmane en levant l’embargo [5]qui la touchait et que la communauté internationale, Etats-Unis en tête, ne se presse pas pour protéger les musulmans de Birmanie, le magazine Time ose une couverture sur la “terreur bouddhiste” et les moines attisent la haine islamophobe en Asie :

Rohingya : le magazine Time met à la une Wirathu, Hitler de Birmanie
via @AlFiguiguiM [6]

Ajoutons que sur son site Internet, Time propose vingt photos sous un titre clair : “When buddhists go bad [7]“.